Sierra Leone: La Bible pour enfants est le meilleur moyen d’évangélisation.

07/09/2020 Leuven – Sainte Thérèse de Lisieux, patronne des missions, aimait citer une parole que Jésus a dite à saint François d’Assise : « Va, François, et répare mon Église en ruine ! » C’est la répétition de la mission « Apprenez-leur à observer tout ce que je vous ai commandé » (Mt 28,20).

Aujourd’hui, le père salésien Antonio tente de reconstruire la mission dans la paroisse Sainte-Thérèse du diocèse de Bo (Sierra Leone). Dans ce diocèse, il y a 150 écoles catholiques, chacune comptant jusqu’à un millier d’élèves ; le meilleur instrument d’évangélisation est la Bible pour enfants « Dieu parle à Ses enfants ». Sans elle, certaines écoles n’auraient pratiquement pas de livres. « Pour les enfants, avoir un livre en main est une expérience spéciale. » Et avec la Bible pour enfants, « ils peuvent apprendre à lire et en même temps apprendre à connaître la Parole de Dieu. La lecture ouvre les yeux, l’esprit et le coeur, la Parole de Dieu édifie. Car Dieu les aime et leur parle ».

Beaucoup d’élèves considèrent ce livre comme le trésor de leur vie. Le père Antonio se souvient avoir demandé aux enfants étonnés d’une classe : « Selon vous, combien coûte un livre ? ». Personne ne le savait. Le père Antonio a estimé le prix à cinq euros, soit 50 000 leones. Il a ensuite demandé aux enfants combien ils pourraient payer en nature sur les 50 000 leones. « Environ un millier de leones », répondirent-ils. Le père Antonio leur a alors suggéré : « Apportez les mille leones. Et chaque fois La Parole de Dieu édifie les enfants que vous lirez ce livre, faites une prière pour ceux qui apportent les 49 000 autres leones ». Ils étaient d’accord. Il a fait de même dans d’autres classes, et avec les mille leones par livre, il a financé le camp d’été de ceux qui ne pouvaient rien apporter.

Le père Antonio n’a eu de cesse d’attirer l’attention des enfants sur ceux qui travaillent en silence, et sans qui la Parole de Dieu ne pourrait pas se répandre. Parmi eux, « la personne qui peut difficilement bouger, mais qui, de son fauteuil roulant, traduit la Bible pour enfants dans les dialectes locaux ». Il a lui-même appris au Bénin la langue Bariba grâce à la Bible pour enfants, et le dialecte Moba dans le nord du Togo. Pour lui, la Bible pour enfants est aussi une bible familiale, car beaucoup d’adultes l’acquièrent pour eux-mêmes, leurs enfants et petits-enfants. Le père Antonio demande encore cinq mille exemplaires pour les écoles de Bo. Nous lui avons promis une aide de 10 000 euros. Afin que la Parole de Dieu édifie et renforce l’Église et les enfants de Dieu, dans la paroisse Sainte-Thérèse.

 

Votre don bénéficiera à ce projet ou à un projet similaire, et permettra le travail pastoral de l’Aide à l’Église en Détresse.
Communication sur votre virement: 147-07-89 Sierra Leone

 

Faire un don

Inscrivez-moi à la newsletter numérique

Ces coordonnées sont nécessaires pour une bonne gestion des données. Notre politique de confidentialité