Geste de réconciliation des jeunes musulmans envers les chrétiens du Nord de l’Irak

FacebookTwitterGoogle+

11/01/2018 Louvain – À Mossoul, deuxième plus grande ville d’Irak, située dans le nord du pays, les cloches de l’église ont recommencé pour la première fois à retentir cette année. Cela faisait quatre ans que leurs mélodies si familières ne s’étaient pas fait entendre. Les chrétiens ont ainsi pu célébrer leur première messe depuis la guerre dans l’église de Mar Boulus (Saint Paul), dans le quartier Al-Mundshen de Mossoul. Juste avant Noël, les chrétiens avaient eu de la difficulté à nettoyer l’église de Mossoul. Mais de jeunes musulmans avaient pris l’initiative de remettre en place les crucifix et avaient invité les chrétiens, en signe de réconciliation, à célébrer Noël à Mossoul.

De hauts représentants des Églises locales ont célébré cette messe spéciale de Noël à Mossoul, en particulier pour 400 familles chrétiennes déplacées. La célébration était dirigée par le Patriarche Louis Raphael Ier Sako et Mgr. Shlemun Warduni, évêque de Babylone (tous deux Chaldéens), Mgr. Youhanna Boutros Moshe, archevêque syro-catholique de Mossoul, et le Métropolite syro-orthodoxe Mgr. Nicodème Daoud Matti Sharaf. Parmi les invités d’honneur se trouvaient également les présidents des universités de Mossoul et de Ninive.

La plupart des chrétiens déplacés vivent encore actuellement dans le camps de réfugiés d’Erbil. Cependant, selon le Patriarche Sako, 60 premières familles ont déjà décidé de retourner à Mossoul. Elles sont maintenant de retour à Mossoul. « Les efforts des Églises pour pacifier sur de nouvelles bases la coexistence des gens entre eux, sur place, sont porteurs de fruits », estime Andrzej Halemba Fest, responsable des projets proche-orientaux de l’Œuvre internationale catholique de bienfaisance « Aide à l’Église en Détresse ».

« Espérons que la lumière de Jésus brillera dans leurs cœurs et illuminera notre monde blessé », a déclaré le Père dominicain Najeeb Michaeel, qui a vécu cette messe de Noël si spéciale comme un point culminant de ces derniers temps.

Environ 1,3 million de chrétiens vivaient en Irak en 2003. A cette époque, ils représentaient environ huit pourcents de la population. Aujourd’hui, leur nombre est tombé à environ 250.000 – leur proportion dans la population est inférieure à un pourcent, comme le révèle l’Œuvre internationale de bienfaisance Aide à l’Église en Détresse. Dernièrement, plus aucun chrétien ne vivait à Mossoul. Ils avaient fui les terroristes de l’État Islamique pour être hébergés dans la région kurde du nord-est de l’Iraq, dans la ville d’Erbil.

L’Œuvre pontificale de bienfaisance Aide à l’Église en Détresse soutient le retour des chrétiens dans la région d’Irak d’où ils sont originaires. Dans le cadre de l’incitation « Retour aux racines », l’Aide à l’Église en Détresse participe à la vaste reconstruction de maisons et d’édifices ecclésiaux dans la plaine de Ninive, non loin de la ville de Mossoul. Et les premiers succès sont déjà là : un tiers des chrétiens qui avaient été déplacés à l’intérieur du pays sont de retour dans les plaines de Ninive. L’Aide à l’Église en Détresse continue d’appeler à faire des dons pour le retour des chrétiens irakiens dans leur patrie.

Par Karla Sponar

Ensemble, avec vous, nous aidons ceux qui sont dans le besoin. Grâce à vous, l’Aide à l’Église en Détresse apporte un soutien aux fidèles partout où ils sont persécutés, opprimés ou en détresse, à travers des informations, des prières et des actions.

Vous pouvez nous soutenir par :

  • un don pour un projet pastoral au numéro de compte :
    • Belgique : IBAN : BE25 1960 0933 4182 et BIC : CREGBEBB (Aide à l’Église en Détresse a.s.b.l. – sans attestation fiscale). En vertu de la loi Belge, les projets pastoraux ne sont pas admissibles à l’octroi d’une attestation fiscale.
    • Luxembourg : IBAN : LU66 1111 0261 9404 0000 et BIC : CCPLLULL

  • un don pour un projet social au numéro de compte IBAN : BE72 1960 1357 6116 et BIC : CREGBEBB (Aide et Espoir a.s.b.l. – avec attestation fiscale à partir de € 40,00). Ceux qui, au cours de l’année, ont fait un don de € 40,00 ou plus pour un projet social, reçoivent automatiquement une attestation fiscale l’année qui suit.

Merci pour votre soutien !

Commentaires :

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pontical Foundation