Sri Lanka: rénovation et agrandissement d’une chapelle pour les travailleurs des plantations

26/09/2022 Leuven – La paroisse de Maliboda Daraniyagala compte 53 familles catholiques dont les membres travaillent comme journaliers dans les plantations de thé de la région. Comme la majeure partie de leurs collègues hindous, ils sont originaires d’Inde. Dans les plantations, ils gagnent très peu et vivent dans des conditions difficiles. Actuellement, il n’y a qu’un seul cabinet de toilettes pour douze familles. La plupart ne peuvent même pas rêver de scolarisation. Une fois qu’un enfant est assez grand pour atteindre les feuilles de thé, il est lui aussi envoyé travailler dans les plantations. Les jours de pluie, toute la famille est privée de travail, et donc de salaire. Ici, l’Église se soucie du bien-être des chrétiens, de même que des croyants d’autres confessions, et aide les personnes en détresse.

État délabré de la chapelle à Noory

Pour les familles catholiques, la foi est très importante. « Elles témoignent de l’amour du Christ et vivent en harmonie les unes avec les autres », témoigne le père Sanjeewa Peiris, qui, en tant que représentant du diocèse de Ratnapura, nous demande de l’aide. En effet, à l’heure actuelle, la paroisse n’a aucun endroit où se rassembler. Dans les années 1950, l’Église catholique a été autorisée à utiliser comme chapelle un bâtiment construit à l’origine sur la plantation à d’autres fins. Depuis lors, il servait de lieu de culte. Il est maintenant délabré en raison des fortes précipitations. Le plus vieux des paroissiens se souvient qu’il n’a jamais été réparé. De ce fait, les experts estiment que la chapelle n’est plus utilisable, surtout les jours de pluie, car elle peut s’effondrer à tout moment.

Pour les fidèles, il est douloureux de devoir renoncer à la messe, à la catéchèse ainsi qu’aux offices et autres rencontres. Ils veulent pouvoir réutiliser leur chapelle, mais d’importantes rénovations sont nécessaires. Le toit doit être rénové, des piliers en béton doivent être insérés, et il faut remplacer les pièces en bois et les installations électriques. De plus, le bâtiment doit être agrandi car il offre trop peu d’espace. La direction de la plantation a accepté, mais la pandémie a provoqué une forte hausse des prix. Les fidèles ont déjà collecté de l’argent, mais les fonds sont insuffisants. Toutefois, ils ont promis d’offrir leur main-d’œuvre pour participer aux travaux. Nous aimerions fournir une aide de 10.150 euros pour que les fidèles puissent bientôt à nouveau se réunir pour prier dans leur chapelle.

Votre don bénéficiera à ce projet ou à un projet similaire, et permettra le travail pastoral de l’Aide à l’Église en Détresse.
Communication sur votre virement: 312-01-19 Sri Lanka

Faire un don

Name(Nécessaire)
(Nécessaire)
Vous serez redirigé vers une page de paiement sécurisée pour finaliser votre paiement.
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Inscrivez-moi à la newsletter numérique

Ces coordonnées sont nécessaires pour une bonne gestion des données. Notre politique de confidentialité