République centrafricaine: Aide d’urgence exceptionnelle approuvée pour le diocèse de Bangassou

Mgr Juan José Aguirre

22/06/2018 Louvain – Depuis décembre 2012, une grande partie de la République centrafricaine subit une guerre intense dans laquelle les milices Seleka (musulmans) et les milices anti-balaka (non musulmanes) s’affrontent violemment, plongeant ainsi la population dans l’horreur.

Après les menaces, agressions et incendies perpétrés dans de nombreux villages du pays en janvier dernier, la diocèse de Bangassou a réagi par l’intermédiaire de son évêque, Mgr Juan José Aguirre, en rouvrant les écoles catholiques. L’Aide à l’Eglise en Détresse soutiendra ce projet d’urgence.

Malgré le danger, les prêtres ont déjà visité certains des villages détruits afin d’instruire environ 2 000 étudiants inscrits. Afin d’assurer le fonctionnement normal des écoles, les classes accueillent des enfants de toutes confessions. L’espoir est que cela encouragera les parents à donner la priorité à l’avenir de leurs enfants, plutôt que de perpétuer le conflit.

« Ce projet pourrait contribuer à la cohésion sociale dans le diocèse entre les membres de toutes les religions » dit l’évêque à la fondation Aide à l’Eglise en Détresse . « Par ailleurs, si l’on souhaite que les familles qui ont fui au Congo ou dans la brousse scolarisent à nouveau leurs enfants, il faut les inciter à revenir et les aider à reconstruire leurs maisons qui ont été brulées. Nous proposons de leur fournir de la paille ».

Le soutien financier de ce projet de réconciliation servira à payer les salaires des enseignants de 8 écoles catholiques, ainsi qu’à reconstruire quelques 500 maisons (toiture en paille). La contribution de l’Aide à l’Eglise en Détresse est de 22 500 euros.

Par Robert Lalonde

Faire un don

Name(Nécessaire)
(Nécessaire)
Vous serez redirigé vers une page de paiement sécurisée pour finaliser votre paiement.
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Inscrivez-moi à la newsletter numérique

Ces coordonnées sont nécessaires pour une bonne gestion des données. Notre politique de confidentialité