Un nouveau plan d’aide d’urgence pour les chrétiens syriens touchés par COVID-19

En réponse à la situation dramatique que vivent actuellement les chrétiens en Syrie, l’AED a mis en place un nouveau plan d’aide pour assister les familles chrétiennes de différentes confessions – catholiques, orthodoxes et protestantes. Au total, 20 550 familles bénéficieront du plan d’urgence. En raison des mesures de protection contre le coronavirus, telles que la fermeture de commerces et d’établissements scolaires ainsi que la suspension des transports entre les différentes villes, la situation financière des églises locales de Syrie atteint ses limites.

« Chaque famille recevra une subvention unique de 25 euros pour pouvoir acheter de la nourriture et des articles d’hygiène afin de se protéger du virus. Cette somme semble peut-être dérisoire, mais elle correspond à presque la moitié du revenu mensuel d’une famille syrienne, elle est donc d’importance vitale. Cette aide d’urgence parviendra à beaucoup de gens. Il faut toutefois qu’elle soit mise en œuvre sans délai avant que la pandémie ne se propage à travers tout le pays », déclare Thomas Heine-Geldern, président exécutif de l’AED International.

Ce programme de plus d’un demi-million d’euros est divisé en sept projets afin que le soutien puisse être réparti sur plusieurs sites géographiques. Les bénéficiaires comptent notamment des personnes originaires de villes détruites par la guerre – 6 190 familles d’Alep et 7 680 familles de Homs, mais également 400 familles d’Hassaké et de Qamichli au nord-est de la Syrie, cœur actuel du conflit.

« Nous soutenons également plus d’une centaine d’autres projets – de moindre envergure ou plus grands – en Syrie. À cause de la pandémie, certains sont limités, mais beaucoup se poursuivent, à l’instar de notre projet ‘Drop of Milk’, qui fournit du lait à des centaines de très jeunes enfants et nourrissons. Malgré tout, nous pensons que ce nouveau programme d’urgence constitue un signe important pour encourager nos frères et nos sœurs, et leur fournit non seulement un soutien financier mais aussi du réconfort », déclare Thomas Heine-Geldern.

« Beaucoup de gens en Syrie sont à bout de force à cause de la guerre et des sanctions économiques. Et à présent, ils doivent affronter un nouvel ennemi: le coronavirus. « Nous ne voulons pas abandonner les chrétiens en Syrie », souligne le président de l’œuvre caritative.

Les chrétiens syriens ont énormément souffert durant les neuf années de guerre civile. Avant 2011, les actes discriminatoires envers les chrétiens étaient rares, et l’émigration très limitée. Aujourd’hui, les chrétiens se sentent comme des citoyens de seconde zone, abandonnés par le gouvernement et discriminés par les autres citoyens. Durant la guerre, leurs biens ont été détruits, pillés ou vendus à des prix largement inférieurs à leur véritable valeur. Beaucoup d’entre eux ont perdu leur emploi. À cause des sanctions et des fermetures des frontières, les aides provenant de l’étranger n’atteignent que très difficilement le pays. En outre, le système bancaire du Liban voisin, qui était parvenu jusque-là à maintenir le fonctionnement d’une partie du système, s’est effondré en raison de la crise socio-politique et de la pandémie. Enfin, l’inflation explose en Syrie.

Par Maria Lozano

Faire un don

Name(Nécessaire)
(Nécessaire)
Vous serez redirigé vers une page de paiement sécurisée pour finaliser votre paiement.
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Inscrivez-moi à la newsletter numérique

Ces coordonnées sont nécessaires pour une bonne gestion des données. Notre politique de confidentialité