« Merci de ne pas nous abandonner dans les immenses plaines de Sibérie ! »

 

25/01/2022 Leuven – Avec une superficie de dix millions de kilomètres carrés, le diocèse de Saint-Joseph, basé à Irkoutsk, est plus grand que les États-Unis. Il borde la Chine, l’Océan Pacifique et l’Alaska et s’étend sur sept fuseaux horaires. Environ 52 000 catholiques vivent éparpillés dans cette vaste région.

Les conditions climatiques sont extrêmes : les températures de 50 degrés en dessous de zéro ne sont pas rares, et à certains endroits, il fait encore plus froid. Avec des températures polaires allant jusqu’à moins 70 degrés, la ville de Iakoutsk est considérée comme la ville la plus froide au monde. L’hiver, dont même les journées sont sombres, dure près de neuf mois. Quelques tribus autochtones vivent dans la région. Certaines pratiquent encore le chamanisme, mais la plupart sont aujourd’hui chrétiennes. Il y a des pères salésiens à Iakoutsk et dans la ville d’Aldan, à 500 km. Autour d’Aldan, les pères se rendent chaque semaine dans plusieurs villages où vivent les catholiques du peuple yakoute. En revanche, ils ne viennent qu’une fois par an dans certaines localités, éloignées de plusieurs centaines de kilomètres.

Le père Włodzimierz Siek, lui aussi, est toujours sur les routes. Ce Polonais de 52 ans travaille sur le territoire de l’ex-Union soviétique depuis 26 ans, dont 22 ans en Sibérie orientale et dans l’Extrême-Orient russe. « En tant que vicaire général d’Irkoutsk, je visite les paroisses et je dois parcourir des centaines de kilomètres, parfois plus de mille. Les routes sont relativement bonnes autour de la ville, mais quand on va dans les villages, les montagnes ou la taïga, il est important d’avoir une voiture solide », dit-il. Cette vie n’est pas facile, mais la gratitude des fidèles et le soutien des bienfaiteurs lui donnent de la force, de même qu’aux autres prêtres. « Cela vous réchauffe immédiatement le cœur lorsque vous pensez que vous n’êtes pas seul dans ces étendues infinies de Sibérie. Le froid glacial à l’extérieur et la neige épaisse ne sont plus si terribles », confesse le père Włodzimierz. « Il devient alors clair que nos bienfaiteurs sont directement impliqués dans notre apostolat et en constituent une partie importante ».

Nous avons promis 25 000 euros pour les voyages pastoraux des 43 prêtres du diocèse Saint-Joseph. Carle carburant coûte cher, mais les fidèles attendent leurs prêtres avec impatience. Le père Włodzimierz, au nom de ses frères prêtres, remercie tous les bienfaiteurs et promet: « Avec nos fidèles, nous prions pour vous quand nous arrivons chez eux, malgré les immenses plaines de Sibérie, recouvertes de neige et de glace en hiver et qui se transforment en pistes boueuses au printemps et en automne. Que Dieu vous bénisse pour votre générosité ! »

 

Votre don bénéficiera à ce projet ou à un projet similaire, et permettra le travail pastoral de l’Aide à l’Église en Détresse.
Communication sur votre virement : 427-00-49 Sibérie

Faire un don

[mollie-forms id="36976"]

Inscrivez-moi à la newsletter numérique

Ces coordonnées sont nécessaires pour une bonne gestion des données. Notre politique de confidentialité