L’AED « transformera » la Lamborghini offerte par le Pape en un centre pour les chrétiens de Ninive

5/03/2019 Leuven – Grâce au don de 200.000 euros reçu suite à la vente aux enchères de la Lamborghini offerte par le pape François, l’Aide à l’Église en Détresse pourra financer deux nouveaux projets au profit des familles chrétiennes et autres minorités revenues s’installer dans la plaine de Ninive.

Le 15 novembre 2017, le Saint-Père a décidé de faire don à l’AED d’une partie du produit de la vente de la Lamborghini Huracan qui lui avait été offerte par le constructeur automobile. Aujourd’hui, l’AED permettra au geste du Souverain Pontife de se concrétiser à travers le financement de la reconstruction de deux bâtiments de l’Église syro-catholique, qui avaient été détruits par la guerre : le jardin d’enfants « Vierge Marie » et le centre polyvalent de la paroisse du même nom.

Reconstruction du jardin d’enfants « Vierge Marie » partiellement détruit à Bashiqa (Irak)

Les deux bâtiments sont situés à Bashiqa, à seulement 30 kilomètres de Mossoul. Le village a été gravement touché par la guerre, mais la communauté chrétienne est revenue en grand nombre. De fait, 405 des 580 habitations détruites ont déjà été réparées, et 50% des chrétiens sont revenus, soit 1.585 personnes.

Les deux opérations financées grâce au produit de la vente de la Lamborghini bénéficieront également aux autres minorités de la ville, car le centre polyvalent, capable d’accueillir plus de 1.000 personnes, sera utilisé pour les mariages et les fêtes religieuses des différentes communautés. Ce sera le plus grand centre de la région, et il sera à la disposition de plus de 30.000 personnes, appartenant à différentes ethnies et confessions.

Reconstruction du centre polyvalent de la paroisse syro-catholique à Bashiqa (Irak)

Un peu plus de deux ans après la libération des villages de la plaine de Ninive, le nombre de chrétiens ayant pu rentrer chez eux a dépassé les prévisions les plus optimistes. Le 11 janvier dernier, le nombre de familles ayant regagné leurs villages s’élevait à 9.108, soit près de 46% des 19.832 familles qui y vivaient en 2014 avant l’arrivée de l’État Islamique. Cela est dû à l’immense travail de reconstruction – largement financé par l’AED – qui a jusqu’ici permis de reconstruire ou de réparer 41% des 14.035 habitations détruites ou endommagées par l’État Islamique.

La fondation AED ainsi que les Églises locales ont été à l’avant-garde de cette opération qui a trouvé dans le Saint-Père un bienfaiteur assidu. Le pape François avait déjà financé en 2016, à hauteur de 100.000 euros, la clinique Saint Joseph d’Erbil, qui fournit une assistance médicale gratuite.

Ce don supplémentaire du Saint-Père permettra aux chrétiens de vivre leur foi et d’assurer un avenir en Irak à leurs enfants. Il constituera en même temps un message fort et une invitation à une coexistence pacifique entre les religions dans une région où le fondamentalisme a malheureusement endommagé les relations interreligieuses.

Depuis 2014, l’AED a déjà fait don de plus de 40 millions d’euros pour soutenir les chrétiens irakiens.

Par Marta Petrosillo

Faire un don

Name(Nécessaire)
(Nécessaire)
Vous serez redirigé vers une page de paiement sécurisée pour finaliser votre paiement.
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Inscrivez-moi à la newsletter numérique

Ces coordonnées sont nécessaires pour une bonne gestion des données. Notre politique de confidentialité