Éthiopie : la pastorale des jeunes dans une région isolée

28/09/2021 Leuven – Depuis huit ans, le père Kenneth Iwuna est missionnaire dans une région reculée et sous-développée du sud de l’Éthiopie. C’est dans cette région que vivent les boranas, une tribu traditionnellement nomade. Même si de nombreuses familles sont aujourd’hui devenues sédentaires, certaines d’entre elles se déplacent encore avec leurs troupeaux.

La foi chrétienne est encore très jeune ici, mais beaucoup de gens accueillent volontiers la Bonne Nouvelle du Christ. Sur les 9.000 habitants de la paroisse de la Sainte Croix, dont le siège est à Dhadim et dont le curé est d’origine nigériane, 5.000 sont déjà des fidèles catholiques, avec une tendance à la hausse. Beaucoup de gens veulent être baptisés.

Les jeunes sont particulièrement actifs : 250 jeunes s’engagent régulièrement dans la paroisse. Son curé, le père Kenneth Iwuna, organise pour eux un riche programme spirituel, avec des retraites, des cours de Bible, une chorale et encore d’autres activités. En outre, une centaine d’entre eux participent chaque année à un programme pastoral de trois jours dans un autre diocèse. Le père Kenneth raconte : « La plupart d’entre eux n’ont jamais été ailleurs que dans leur propre village. Pour eux, rencontrer des jeunes d’autres tribus et échanger leurs expériences représente un apprentissage important. Cela fait grandir la foi des jeunes et leur permet de faire une nouvelle expérience de l’Église. Non seulement ces journées bénéficient aux jeunes eux-mêmes, mais elles sont aussi un atout pour toute la communauté. En effet, quand les jeunes reviennent chez eux, ils racontent à l’église leurs expériences. Et cela intéresse aussi les personnes âgées ». Les jeunes deviennent ainsi les évangélisateurs des adultes.

Le curé a par ailleurs lancé un programme pour les couples qui n’ont été baptisés qu’une fois adultes. Tant qu’ils ne sont pas mariés à l’Église, ils ne peuvent pas recevoir la Communion. Cependant, beaucoup d’entre eux ne parviennent pas à trouver l’argent pour payer leurs alliances, les vêtements de cérémonie et pour la fête qu’ils doivent ensuite organiser. De ce fait, la paroisse organise des célébrations pour marier plusieurs couples à la fois, et elle procure tout ce dont ils ont besoin pour la fête. « Pour les couples, c’est un grand soulagement que d’être enfin mariés à l’Église et de pouvoir recevoir la Communion », explique le curé.

Pour que les activités pastorales pour les jeunes et les couples puissent se poursuivre en 2021, l’AED souhaiterait à nouveau soutenir ce précieux travail à hauteur de 5.000 Euros.

 

Votre don bénéficiera à ce projet ou à un projet similaire, et permettra le travail pastoral de l’Aide à l’Église en Détresse.
Communication sur votre virement: 118-01-49

Faire un don

Inscrivez-moi à la newsletter numérique

Ces coordonnées sont nécessaires pour une bonne gestion des données. Notre politique de confidentialité