Brésil : un bateau pour amener le Christ à un peuple assoiffé de Lui

8/02/2022 Leuven – Située sur les rives de l’Amazone, à 270 kilomètres de Manaus, la prélature d’Itacoatiara, avec ses 59 000 kilomètres carrés, a presque deux fois la superficie de la Belgique et compte une population de 200 000 habitants.

Comme si la pandémie ne suffisait pas, la plus grande inondation jamais enregistrée en Amazonie s’est produite en 2021, laissant les six municipalités de la préfecture en état d’urgence et forçant une grande partie de la population urbaine à se déplacer. Rien que dans la ville d’Itacoatiara, siège de la prélature, 1 400 familles ont été directement touchées par les inondations qui ont endommagé des maisons et des commerces et qui ont notamment provoqué la présence accrue d’animaux venimeux tels que les serpents et les scorpions, avec plus de 100 cas d’attaques enregistrés dans la ville d’Itacoatiara au cours du seul premier semestre.

Avec près de la moitié de la population vivant dans plus de 200 communautés en bord de fleuve, les 16 prêtres de la prélature doivent faire de grands efforts pour atteindre les fidèles. C’est le cas du père Bruno Nirmal, dont la mission a été entravée par le fait que sa paroisse, Christ Roi, n’avait pas de bateau. Les voyages, qui peuvent durer jusqu’à 10 heures, « étaient limités aux quelques fois où nous avions les moyens de louer un bateau et d’effectuer les visites », explique le prêtre.

Grâce à la générosité de ses bienfaiteurs, l’Aide à l’Église en Détresse a pu répondre à la demande de l’évêque d’Itacoatiara, Mgr José Ionilton, et offrir un bateau en aluminium à la paroisse du Christ Roi.

Le premier voyage, qui a eu lieu fin juillet, « a été merveilleux », dit le père Bruno. « Ce bateau nous aide à nous rendre dans les communautés côtières plus rapidement, ce qui nous permet d’augmenter le nombre de visites. Nous nous sommes déjà rendus dans trois communautés, visitant des familles, formant des responsables et célébrant des messes et des baptêmes. La foi de la population est très forte. Les gens ont un grand désir de la messe, de l’Eucharistie, de Dieu. Quand ils reçoivent la visite du prêtre, ils laissent tout et consacrent de tout cœur toute leur journée à la participation à la messe, à la prière du chapelet et aux formations ».

Le père Bruno ne cache pas sa gratitude : « Au nom de la paroisse, j’exprime ma profonde reconnaissance aux bienfaiteurs de l’AED pour leur don. Ce n’est qu’ensemble que nous pourrons construire le Royaume de Dieu. Je suis sûr que la récompense de Dieu sera très grande. Je vous assure que vous êtes dans mes prières ».

Monseigneur Ionilton exprime également sa gratitude : « Je demande au Christ, Roi de l’Univers, de nombreuses bénédictions pour les bienfaiteurs de l’Aide à l’Église en Détresse, et qu’ils continuent à aider l’Église d’Amazonie qui en a tant besoin ».

L’AED reçoit de nombreuses demandes d’aide de l’Église de la région de l’Amazonie, une terre de mission qui est tributaire du dévouement des missionnaires sur le terrain, mais aussi de la générosité de ceux qui aident de loin, tels que les bienfaiteurs de l’Aide à l’Église en Détresse.

Faire un don

Name(Nécessaire)
(Nécessaire)
Vous serez redirigé vers une page de paiement sécurisée pour finaliser votre paiement.
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Inscrivez-moi à la newsletter numérique

Ces coordonnées sont nécessaires pour une bonne gestion des données. Notre politique de confidentialité