Inde Histoire de reussite : un cyclomoteur pour un prêtre dans une vaste paroisse

FacebookTwitterGoogle+

05/09/2018 Louvain – Dans le diocèse d’Eluru, le jeune prêtre Ravi Kumar Devarapalli se réjouit d’avoir reçu un cyclomoteur qu’il a pu acheter grâce à l’aide de nos bienfaiteurs. Ils ont fait don de 1 200 euros. À présent, il est beaucoup plus facile pour lui de rendre visite aux fidèles dans leurs villages.

La paroisse missionnaire où il travaille se situe dans une région rurale et sous-développée. Il n’y a pas de presbytère, de sorte qu’il habite dans la maison de l’évêque. Pour rejoindre sa paroisse, il pouvait emprunter les transports en commun, mais pour se rendre dans les villages de cette région vallonnée et boisée, il lui fallait faire de grands trajets à vélo sur des mauvais chemins. C’était très pénible et demandait beaucoup de temps, car ces chemins ne sont que difficilement praticables à vélo. En outre, les villages sont situés loin du siège de la paroisse. À une quinzaine de kilomètres du siège se trouvent les neuf villages dont les habitants sont déjà baptisés, tandis que les trois autres villages, dont les habitants se préparent encore au baptême, sont même éloignés de presque trente kilomètres. Comme la plupart des gens travaillent durant la journée comme journaliers, ouvriers agricoles sans propres terres ou comme domestiques, le prêtre ne peut se rendre chez eux que le soir. Souvent, il était donc obligé d’enfourcher sa bicyclette tard dans la nuit pour rentrer chez lui en empruntant les longs et pénibles chemins du retour. Les dimanches et jours fériés, le prêtre arrivait trop tard à la messe parce qu’il lui était impossible d’être à l’heure à vélo.

« Les gens sont très pauvres et très simples, mais ouverts au message du Christ », affirme le prêtre. Cependant, les sectes aussi viennent dans cette région. Si l’Église ne parvient pas à assurer le suivi pastoral de la population faute de moyens, celle-ci sera une proie facile pour les sectes qui, quant à elles, disposent souvent de moyens financiers et personnels considérablement plus importants et font des promesses irréalistes aux gens, qui tombent dans leur piège. Grâce au cyclomoteur, le jeune prêtre peut à présent rendre beaucoup plus souvent visite aux gens.

« Je suis très heureux d’avoir la chance d’assurer mon service sacerdotal ici », affirme le Père Ravi Kumar Devarapalli, qui n’a été ordonné prêtre qu’en 2016. Et nous voulons transmettre à nos bienfaiteurs que ‘certaines personnes prennent des décisions qui changent le cours d’une vie. Merci d’être parmi ces personnes ! Votre don nous sera d’une grande aide, à ma paroisse et à moi. Grâce à votre générosité, nous pourrons continuer d’améliorer la vie spirituelle des fidèles. Je vous remercie de votre bon cœur.’ »

Votre don bénéficiera à ce projet ou à un projet similaire, et permettra le travail pastoral de l’Aide à l’Église en Détresse. Communication sur votre virement : 317-01-29 Inde

Ensemble, avec vous, nous aidons ceux qui sont dans le besoin. Grâce à vous, l’Aide à l’Église en Détresse apporte un soutien aux fidèles partout où ils sont persécutés, opprimés ou en détresse, à travers des informations, des prières et des actions.

Vous pouvez nous soutenir par :

  • un don pour un projet pastoral au numéro de compte :
    • Belgique : IBAN : BE25 1960 0933 4182 et BIC : CREGBEBB (Aide à l’Église en Détresse a.s.b.l. – sans attestation fiscale). En vertu de la loi Belge, les projets pastoraux ne sont pas admissibles à l’octroi d’une attestation fiscale.
    • Luxembourg : IBAN : LU66 1111 0261 9404 0000 et BIC : CCPLLULL

  • un don pour un projet social au numéro de compte IBAN : BE72 1960 1357 6116 et BIC : CREGBEBB (Aide et Espoir a.s.b.l. – avec attestation fiscale à partir de € 40,00). Ceux qui, au cours de l’année, ont fait un don de € 40,00 ou plus pour un projet social, reçoivent automatiquement une attestation fiscale l’année qui suit.

Merci pour votre soutien !

Commentaires :

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pontical Foundation