Colombie : Aide à la subsistance pour les Salésiennes de Malaga

FacebookTwitterGoogle+

15/11/2018 Leuven – L’ordre de la Visitation de Marie a été fondé en 1610 par Saint François de Sales et Sainte Jeanne-Françoise de Chantal. Les sœurs, également appelées « sœurs salésiennes», vivent cloîtrées et mènent une vie de prière et de contemplation. Certaines sont également actives dans l’accompagnement spirituel et l’éducation.

L’ordre doit son nom à la visite qu’a rendue la Vierge Marie, Mère de Dieu, à sa cousine Elisabeth (cf. Luc 1, 39-56), au cours de laquelle Elisabeth a déclaré Marie bienheureuse, et a chanté le Magnificat.

L’emblème de l’ordre est le cœur transpercé de Jésus, entouré d’une couronne d’épines. L’une des saintes les plus célèbres de l’ordre est Marguerite Marie Alacoque, qui au XVIIe siècle, à Paray-le-Monial, a reçu la mission, dans le cadre de visions du Christ lui-même, de promouvoir et diffuser l’adoration de son Sacré Cœur, et de réparer l’ingratitude et le manque d’amour dont font preuve de nombreuses personnes à l’égard de leur Sauveur. C’est lors de ces visions que Jésus a exprimé sa grande douleur face à l’indifférence totale de nombreuses personnes, alors qu’Il les a tant aimées qu’Il est mort pour elles sur la Croix et s’est laissé transpercer le cœur. La vénération du cœur de Jésus est une réponse à cet Amour infini. L’introduction de la fête du Sacré-Cœur et de l’adoration du vendredi pour toute l’Église catholique remonte à ces apparitions.

Aujourd’hui, l’ordre compte an total environ 2.500 sœurs, qui vivent dans plus de 150 monastères, sur quatre continents.

Au monastère de la Visitation à Malaga, en Colombie, les jeunes vocations sont à nouveaux de retour, après quelques années sans aucune relève. Il y a maintenant dix sœurs, dont sept ont fait des vœux perpétuels.

Les sœurs nous écrivent : « Par notre vie contemplative, conformément à la règle de l’ordre, nous offrons chaque jour à Dieu notre prière, notre humble service, nos joyeuses pénitences et notre vie communautaire fraternelle, comme une prière vivante pour le monde et la Sainte Église. La communauté, et chacune d’entre nous, s’efforce de se former en continu, afin que notre prière et notre vie spirituelle s’améliorent. Nous partageons nos temps de loisirs et de récréation dans la joie d’être ensemble et de répondre ensemble à l’appel de Dieu.

Toute notre vie, dont l’emploi du temps est marqué, dans l’obéissance, par des temps de prière, de silence, de travail, d’étude et de vie communautaire, est un sacrifice silencieux que nous offrons à Dieu avec amour pour le salut des âmes ».

Les sœurs fabriquent des bougies pour gagner modestement leur vie. Mais leurs revenus ne sont pas suffisants pour assurer aux sœurs d’avoir le minimum vital, comme les soins médicaux et les produits de nécessité quotidienne. C’est pourquoi elles nous ont à nouveau demandé de l’aide. Cette année encore, nous aimerions leur donner un coup de main. Nous leur avons promis 3.500 euros.

Votre don bénéficiera à ce projet ou à un projet similaire, et permettra le travail pastoral de l’Aide à l’Église en Détresse. Communication sur votre virement : 214-06-39 Colombie 

Ensemble, avec vous, nous aidons ceux qui sont dans le besoin. Grâce à vous, l’Aide à l’Église en Détresse apporte un soutien aux fidèles partout où ils sont persécutés, opprimés ou en détresse, à travers des informations, des prières et des actions.

Vous pouvez nous soutenir par :

  • un don pour un projet pastoral au numéro de compte :
    • Belgique : IBAN : BE25 1960 0933 4182 et BIC : CREGBEBB (Aide à l’Église en Détresse a.s.b.l. – sans attestation fiscale). En vertu de la loi Belge, les projets pastoraux ne sont pas admissibles à l’octroi d’une attestation fiscale.
    • Luxembourg : IBAN : LU66 1111 0261 9404 0000 et BIC : CCPLLULL

  • un don pour un projet social au numéro de compte IBAN : BE72 1960 1357 6116 et BIC : CREGBEBB (Aide et Espoir a.s.b.l. – avec attestation fiscale à partir de € 40,00). Ceux qui, au cours de l’année, ont fait un don de € 40,00 ou plus pour un projet social, reçoivent automatiquement une attestation fiscale l’année qui suit.

Merci pour votre soutien !

Commentaires :

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pontical Foundation