Colombie: Aide à la formation pour 91 séminaristes dans le diocèse de Sonson-Rionegro

FacebookTwitterGoogle+

09/07/2018 Louvain – Il est difficile de réunir sur une seule photo les 91 jeunes hommes qui se préparent à leur ordination sacerdotale, au séminaire diocésain Notre-Dame, dans le diocèse de Sonson-Rionegro. Le diocèse, situé dans le sud de la Colombie, est riche en vocations. 500 prêtres sont déjà sortis de ce séminaire fondé en 1980 ! Pourtant, devenir prêtre en Colombie n’est pas du tout sans danger, parce que des prêtres sont sans cesse assassinés.

L’Église universelle bénéficie également de cette richesse des vocations, car 200 prêtres de Sonson-Rionegro travaillent en tant que missionnaires à l’étranger. Ils sont dans 18 pays pour aider là où l’Église manque de prêtres. L’évêque reçoit sans arrêt des lettres de partout dans le monde, lui demandant d’envoyer des prêtres de son diocèse.

Mais en Colombie aussi, les prêtres sont nécessaires. Après 50 années de guerre civile, de nombreuses plaies restent à guérir. La réconciliation et le pardon sont d’une urgente nécessité pour mener le pays vers un avenir meilleur. Lors de sa visite en Colombie en septembre 2017, le Pape François a déclaré devant la « Croix de la réconciliation », un monument commémorant les personnes assassinés à Villavicencio : « Le christ n’a plus de bras et il n’a plus de corps, mais il a encore son visage qui nous regarde et qui nous aime. Le Christ brisé et amputé est pour nous encore « davantage le Christ », parce qu’il nous montre, une fois de plus, qu’il est venu pour souffrir pour son peuple et avec son peuple ; et pour nous apprendre aussi que la haine n’a pas le dernier mot, que l’amour est plus fort que la mort et la violence. Il nous apprend à transformer la souffrance en source de vie et de résurrection, pour que, unis à lui et avec lui, nous apprenions la force du pardon, la grandeur de l’amour. » Aider les gens à transformer leurs douleurs en joie de la résurrection est aussi le rôle des prêtres.

L’Aide à l’Église en Détresse soutient chaque année la formation des futurs prêtres du séminaire et voudrait cette année aussi les aider à hauteur de 22.750 euros, pour que ces 91 jeunes hommes puissent poursuivre leur vocation.

Votre don bénéficiera à ce projet ou à un projet similaire, et permettra le travail pastoral de l’Aide à l’Église en Détresse. Communication sur votre virement: 214-02-79 Colombie

Ensemble, avec vous, nous aidons ceux qui sont dans le besoin. Grâce à vous, l’Aide à l’Église en Détresse apporte un soutien aux fidèles partout où ils sont persécutés, opprimés ou en détresse, à travers des informations, des prières et des actions.

Vous pouvez nous soutenir par :

  • un don pour un projet pastoral au numéro de compte :
    • Belgique : IBAN : BE25 1960 0933 4182 et BIC : CREGBEBB (Aide à l’Église en Détresse a.s.b.l. – sans attestation fiscale). En vertu de la loi Belge, les projets pastoraux ne sont pas admissibles à l’octroi d’une attestation fiscale.
    • Luxembourg : IBAN : LU66 1111 0261 9404 0000 et BIC : CCPLLULL

  • un don pour un projet social au numéro de compte IBAN : BE72 1960 1357 6116 et BIC : CREGBEBB (Aide et Espoir a.s.b.l. – avec attestation fiscale à partir de € 40,00). Ceux qui, au cours de l’année, ont fait un don de € 40,00 ou plus pour un projet social, reçoivent automatiquement une attestation fiscale l’année qui suit.

Merci pour votre soutien !

Commentaires :

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pontical Foundation