Bosnie-Herzégovine: Soutien à l’achèvement d’un centre pastoral de la jeunesse dans le nord

FacebookTwitter

29/07/2019 Leuven – En 2015, un centre pastoral de la jeunesse a été inauguré à Sarajevo, capitale de la Bosnie-Herzégovine. Il est ouvert à tous les groupes ethniques du pays. Il a été consacré à Saint Jean-Paul II, qui avait la jeunesse particulièrement à cœur et qui avait redonné de l’élan à la jeunesse, par exemple à travers des Journées Mondiales de la Jeunesse.

Le Centre est un succès retentissant : chaque année, quelque 10.000 jeunes de 10 ans et plus prennent part aux rencontres, sessions de formation et activités de loisir à caractère pastoral. Le mot d’ordre est : « Rencontre – réconciliation – construire la paix et l’avenir ensemble ». Le Centre dispose de 20 employés à temps plein qui, avec environ 300 bénévoles, accomplissent les nombreuses activités pastorales. La création du Centre a été soutenue par l’AED à hauteur d’environ un demi-million d’euros.

Visite du pape François au Centre à Sarajevo en 2015.

Les jeunes qui sont impliqués dans le centre Saint Jean-Paul II sont souvent aussi très actifs dans leurs paroisses. Ils montrent qu’il est possible de vivre ensemble pacifiquement dans ce pays, de trouver du travail, fonder une famille et construire sa vie. L’objectif est également de promouvoir la coexistence des différents groupes ethniques et religieux, afin de construire des ponts pour un avenir pacifique. C’est précisément le travail auprès de la jeunesse qui est important – pour un avenir meilleur, mais aussi pour la survie de l’Église. Pendant la guerre de Bosnie (1992 à 1995), la moitié des 500.000 croates catholiques qui vivaient là-bas à l’époque ont été expulsés ou ont émigré. À ce jour, environ 10.000 personnes, dont beaucoup de catholiques, quittent le pays chaque année parce qu’ils sont désavantagés sur le marché du travail, dans les écoles et dans la vie sociale et n’ont donc pas de perspectives d’avenir. Mais les jeunes qui sont profondément enracinés dans leur paroisse restent et croient en l’avenir.

Comme les capacités du Centre de Sarajevo sont trop faibles par rapport à la demande, un autre centre, qui est une sorte de filiale, a été ouvert dans le nord de la Bosnie. Il dispose de possibilités d’hébergement pour dix personnes et organise également de nombreuses activités, telles que des séminaires pour les responsables de groupes de jeunes, des initiatives interreligieuses et œcuméniques et bien plus encore. Sur son terrain, il y a aussi une ferme avec des animaux et un verger où les jeunes trouvent du travail. Le Centre fonctionne déjà, mais les dernières réparations n’ont pas encore été effectuées, par exemple dans les salles de bains et les toilettes. Par ailleurs, une sorte de scène disposant de places assises pour les événements de plein air doit être créée. L’AED voudrait fournir une aide de 20.000 euros afin que les travaux puissent être achevés.

Votre don bénéficiera à ce projet ou à un projet similaire, et permettra le travail pastoral de l’Aide à l’Église en Détresse.
Communication sur votre virement: 444-07-19 Bosnie

 

Ensemble, avec vous, nous aidons ceux qui sont dans le besoin. Grâce à vous, l’Aide à l’Église en Détresse apporte un soutien aux fidèles partout où ils sont persécutés, opprimés ou en détresse, à travers des informations, des prières et des actions.

Vous pouvez nous soutenir par :

  • un don pour un projet pastoral au numéro de compte :
    • Belgique : IBAN : BE25 1960 0933 4182 et BIC : CREGBEBB (Aide à l’Église en Détresse a.s.b.l. – sans attestation fiscale). En vertu de la loi Belge, les projets pastoraux ne sont pas admissibles à l’octroi d’une attestation fiscale.
    • Luxembourg : IBAN : LU66 1111 0261 9404 0000 et BIC : CCPLLULL

  • un don pour un projet social au numéro de compte IBAN : BE72 1960 1357 6116 et BIC : CREGBEBB (Aide et Espoir a.s.b.l. – avec attestation fiscale à partir de € 40,00). Ceux qui, au cours de l’année, ont fait un don de € 40,00 ou plus pour un projet social, reçoivent automatiquement une attestation fiscale l’année qui suit.

Merci pour votre soutien !

Commentaires :

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *