Offrandes de messe et journées de retraite pour 27 pères jésuites en Inde

27/09/2019 Leuven – L’État fédéral de l’Assam est connu pour ses immenses plantations de thé. Des millions de personnes y travaillent. Une grande partie d’entre elles appartient à des minorités ethniques qui sont en bas de l’échelle sociale. 27 pères jésuites s’occupent de la pastorale des cueilleurs de thé. Pour la plupart, leur foi est forte, et ils ont un grand désir de participer à la vie de l’Église, de recevoir les sacrements et de grandir dans la foi. Mais en même temps, les jésuites les aident également à améliorer leurs conditions de vie concrètes. Ils encouragent surtout les parents à envoyer leurs enfants à l’école. Il est fréquent que les parents ne soient pas convaincus de la nécessité de l’éducation, car ils n’ont eux-mêmes jamais fréquenté l’école. Ici, les pères font un précieux travail de persuasion. Certains adultes choisissent également d’apprendre à lire et à écrire, car ils ne peuvent souvent même pas écrire leur propre nom. Ils signent avec leur empreinte digitale mais ne peuvent pas lire ce qu’ils ont signé, si bien qu’ils peuvent facilement se faire escroquer.

La mission des jésuites dans cette région est encore jeune, et les religieux ont besoin d’aide. C’est pourquoi nous voulons les soutenir par des offrandes de messe. Les pères célèbrent alors la messe aux intentions de nos bienfaiteurs et reçoivent pour cela une offrande qui les aide à assurer leur subsistance. Bien qu’une messe ne puisse pas être « payée », il y a dans l’Église une longue tradition consistant à faire un don aux prêtres pour la célébration de la messe à une intention particulière, par exemple pour un défunt. Ce don n’est pas une « rémunération » mais un signe d’amour et de gratitude de la part des fidèles. Dans les pays pauvres, les offrandes de messe sont souvent le seul revenu dont disposent les prêtres. Nous aimerions transmettre des offrandes de messe d’un montant total de 7.500 euros aux 27 pères jésuites de l’Assam. Cela représente un peu moins de 280 euros par prêtre pour une année entière.

Nos bienfaiteurs ont par ailleurs aidé les pères, à hauteur de 1.300 euros, à participer à des retraites d’une semaine afin qu’ils puissent eux-mêmes se recharger spirituellement et moralement. Que Dieu vous le rende !

Votre don bénéficiera à ce projet ou à un projet similaire, et permettra le travail pastoral de l’Aide à l’Église en Détresse.
Communication sur votre virement: 317-04-masses

Faire un don

Inscrivez-moi à la newsletter numérique

Ces coordonnées sont nécessaires pour une bonne gestion des données. Notre politique de confidentialité