Syrie : des représentants des Églises catholique et orthodoxe comme « ambassadeurs des enfants » à Bruxelles et à Genève

FacebookTwitterGoogle+
George Abou Zakhem, métropolite  de Homs(© COMECE)

George Abou Zakhem, métropolite
de Homs(© COMECE)

Damas/Königstein, le 10 octobre – Au cours des derniers jours, plus d’un million d’enfants syriens de plus de 2 000 établissements scolaires du pays ont écrit et dessiné des messages de paix qui seront adressés aux responsables politiques de l’Union Européenne et des Nations Unies. (voir communiqué de presse de l’Aide à l’Église en Détresse du 06/10/2016). En qualité « d’ambassadeurs des enfants », Leurs Béatitudes le patriarche Grégoire III, primat de l’Église melkite grecque catholique ainsi que George Abou Zakhem, métropolite de Homs, représentant du patriarcat grec-orthodoxe d’Antioche et de tout l’Orient et Mgr Selvanos Boutros Al Nemeh, évêque de Homs et représentant du patriarcat syriaque orthodoxe, se rendront ensemble à Bruxelles et à Genève du 10 au 13 octobre, afin de remettre les lettres et les images des enfants à de hauts représentants de l’Union européenne et des Nations unies. Les représentants des Églises rencontreront entre autres Jean-Claude Juncker, Président de la Commission européenne, et Martin Schulz, Président du Parlement européen. À Genève, ils confieront les messages des enfants à Filippo Grandi, Haut-Commissaire des Nations unies pour les Réfugiés, et au prince Zeid Al-Hussein, Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l‘homme.

Cette action repose sur une initiative de la fondation pontificale l’Aide à l’Église en Détresse et représente une réaction et réponse concrètes à la déclaration commune de Leurs Saintetés le pape François et le patriarche russe orthodoxe Cyrille. À l’occasion de leur rencontre à La Havane en février de cette année, ils ont souligné leur désir et leur intention de promouvoir un engagement plus fort et d’une seule voix des chrétiens catholiques et orthodoxes en faveur de la paix en Syrie et des chrétiens persécutés. La situation dramatique du Proche-Orient était l’une des raisons primordiales de cette rencontre historique.

Cette demande a motivé l’Aide à l’Église en Détresse à lancer des actions communes concrètes entre les Églises de Syrie. Le Père Andrzej Halemba, responsable des projets du Proche-Orient de l’Aide à l’Église en Détresse, déclare : « Plus nous, les chrétiens, seront unis en défendant la paix et en soutenant particulièrement les enfants qui souffrent, plus forte sera notre voix et plus efficace sera notre intervention. »

metropolitan-1Une première étape concrète consistait dans le voyage organisé par l’Aide à l’Église en Détresse d’une délégation de représentants catholiques-orthodoxes, qui se sont rendus en avril au Liban et en Syrie pour y rencontrer des délégués des différentes confessions chrétiennes et sonder les possibilités de coopération. Ce voyage a porté ses premiers fruits, par exemple à travers l’initiative de l’Aide à l’Église en Détresse de célébrer le 1er juin, la « Journée internationale de l’enfance »ou « Fête des enfants », comme journée de prière des enfants en faveur de la paix. Cette occasion, les patriarches catholiques et orthodoxes de Syrie ont publié un message commun. L’appel à la paix adressé par les enfants syriens aux représentants de l’Union européenne et des Nations unies ainsi que les actions communes des confessions chrétiennes sont d’autres étapes encore pour intensifier l’engagement unanime des catholiques et des orthodoxes pour la paix en Syrie.

Ensemble, avec vous, nous aidons ceux qui sont dans le besoin. Grâce à vous, l’Aide à l’Église en Détresse apporte un soutien aux fidèles partout où ils sont persécutés, opprimés ou en détresse, à travers des informations, des prières et des actions.

Vous pouvez nous soutenir par :

  • un don pour un projet pastoral au numéro de compte :
    • Belgique : IBAN : BE25 1960 0933 4182 et BIC : CREGBEBB (Aide à l’Église en Détresse a.s.b.l. – sans attestation fiscale). En vertu de la loi Belge, les projets pastoraux ne sont pas admissibles à l’octroi d’une attestation fiscale.
    • Luxembourg : IBAN : LU66 1111 0261 9404 0000 et BIC : CCPLLULL

  • un don pour un projet social au numéro de compte IBAN : BE72 1960 1357 6116 et BIC : CREGBEBB (Aide et Espoir a.s.b.l. – avec attestation fiscale à partir de € 40,00). Ceux qui, au cours de l’année, ont fait un don de € 40,00 ou plus pour un projet social, reçoivent automatiquement une attestation fiscale l’année qui suit.

Merci pour votre soutien !

Commentaires :

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pontical Foundation