République centrafricaine : 40 000 personnes en fuite devant la nouvelle vague de violence

FacebookTwitterGoogle+

« L’Aide à l’Église en détresse » accorde un secours d’urgence de 112 000 euros

© Aid the Church in Need

© Aid the Church in Need

Königstein, le 12/10/2015 – La recrudescence de la violence qui a éclaté le 26 septembre à Bangui, capitale de la République Centrafricaine, a obligé plus de 40 000 personnes à fuir leurs habitations, comme des représentants du clergé local l’ont relaté à l’œuvre internationale de bienfaisance catholique « L’Aide à l’Église en détresse » (AED). Les gens se sont réfugiés sur les sites des églises et des monastères où, depuis presque deux ans, vivent déjà des milliers de personnes déplacées, ainsi que dans le camp de réfugiés près de l’aéroport international. À présent, il est urgent de leur apporter de l’aide. La situation est d’autant plus précaire que de nombreuses autres organisations humanitaires ont été pillées, notamment les institutions locales de Caritas, dont les collaborateurs comptent maintenant aussi parmi les déplacés.

© Aid the Church in Need

© Aid the Church in Need

Christine du Coudray, responsable du département Afrique auprès de l’AED, raconte que Mgr Dieudonné Nzapalainga, archevêque de Bangui et président de la conférence épiscopale centrafricaine et de la Caritas centrafricaine, se rend dans de nombreux camps de réfugiés et tente d’y apporter au moins les secours d’urgence en distribuant de la nourriture. La situation est dramatique. L’AED a accordé une aide d’urgence s’élevant à 112 000 euros pour soulager la première souffrance.

 

Au cours des derniers affrontements, plus de 40 personnes ont été tuées, une église a été incendiée et de nombreuses institutions ont été pillées. En outre, plus de 800 prisonniers ont été libérés dans un centre de détention, et parmi eux de nombreux rebelles. La situation est « extrêmement confuse » et il est difficile de juger comment elle évoluera, dit Christine du Coudray. « Plus que jamais auparavant, ce pays a besoin de nos prières, de notre aide et de notre attention. » Les élections imminentes et la visite du Pape prévue pour fin novembre ont constitué « des signes d’espérance pour un avenir meilleur et plus pacifique ». La nonciature apostolique de Bangui a déclaré dans un communiqué dont dispose l’AED que le Saint-Père continuait d’espérer « pouvoir rencontrer personnellement et bénir tous les Centrafricains » au cours de son voyage prévu pour les 29 et 30 novembre. Christine du Coudray déclare : « Nous espérons et nous prions que cette espérance ne soit pas anéantie. Il faut absolument entreprendre tout ce qui est possible afin que ce pays ne sombre pas à nouveau dans une spirale de violence et de chaos. »

Texte : emk – Photos : © Aid the Church in Need, photos du père Federico Trinchero OCD

Ensemble, avec vous, nous aidons ceux qui sont dans le besoin. Grâce à vous, l’Aide à l’Église en Détresse apporte un soutien aux fidèles partout où ils sont persécutés, opprimés ou en détresse, à travers des informations, des prières et des actions.

Vous pouvez nous soutenir par :

  • un don pour un projet pastoral au numéro de compte :
    • Belgique : IBAN : BE25 1960 0933 4182 et BIC : CREGBEBB (Aide à l’Église en Détresse a.s.b.l. – sans attestation fiscale). En vertu de la loi Belge, les projets pastoraux ne sont pas admissibles à l’octroi d’une attestation fiscale.
    • Luxembourg : IBAN : LU66 1111 0261 9404 0000 et BIC : CCPLLULL

  • un don pour un projet social au numéro de compte IBAN : BE72 1960 1357 6116 et BIC : CREGBEBB (Aide et Espoir a.s.b.l. – avec attestation fiscale à partir de € 40,00). Ceux qui, au cours de l’année, ont fait un don de € 40,00 ou plus pour un projet social, reçoivent automatiquement une attestation fiscale l’année qui suit.

Merci pour votre soutien !

Commentaires :

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pontical Foundation