Une voiture pour les Sœurs missionnaires du Très Saint Sacrement au Liban

FacebookTwitterGoogle+

La Congrégation des Sœurs missionnaires du Très Saint-Sacrement a été fondée en 1966 au Liban. D’une part les sœurs pratiquent une adoration particulière du sacrement, et d’autre part elles soutiennent aussi de différentes manières les jeunes filles. ?????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????

La tâche est énorme

Elles s’occupent des jeunes filles ayant un handicap physique et mental, gèrent des écoles dont les internats hébergent des orphelines et des jeunes filles issues de milieux familiaux difficiles.

?????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????Elles se chargent aussi d’enseigner des compétences pratiques aux jeunes femmes, comme la couture, la broderie, l’informatique ou la pâtisserie artisanale. Elles tiennent également une infirmerie dans une zone rurale qui est visitée par les malades de 30 villages. Différents médecins spécialistes y donnent régulièrement des consultations. Ces religieuses travaillent aussi en paroisse, où elles font de la catéchèse et accomplissent encore d’autres tâches pastorales.

Pour les plus démunis

Pour leurs nombreuses missions, elles ont besoin d’une voiture. Elles écrivent : « Les gens que nous servons font partie des plus pauvres du Liban. Parmi eux figurent beaucoup de ceux qui ont fui les guerres de la région, comme par exemple en Syrie toute proche. Les voitures que nous avons actuellement sont déjà extrêmement anciennes et tombent souvent en panne. Nous en avons par exemple une qui date de 1985 et aura bientôt roulé 500.000 kilomètres. Si les voitures tombent en panne, ça pose un problème à un double titre : d’une part, les sœurs ne peuvent pas faire leur travail parce qu’elles ne parviennent pas à destination, et d’autre part elles sont en danger quand une voiture rend soudain l’âme et qu’elles perdent le contrôle du véhicule, ou encore quand les sœurs se retrouvent au bord de la route avec une voiture en panne ». Nous aimerions les aider à hauteur de 19.000 euros.

Communication pour le virement bancaire: 326-05-29

 

FacebookTwitterGoogle+

Ensemble, avec vous, nous aidons ceux qui sont dans le besoin. Grâce à vous, l’Aide à l’Église en Détresse apporte un soutien aux fidèles partout où ils sont persécutés, opprimés ou en détresse, à travers des informations, des prières et des actions.

Vous pouvez nous soutenir par :

  • un don pour un projet pastoral au numéro de compte :
    • Belgique : IBAN : BE25 1960 0933 4182 et BIC : CREGBEBB (Aide à l’Église en Détresse a.s.b.l. – sans attestation fiscale). En vertu de la loi Belge, les projets pastoraux ne sont pas admissibles à l’octroi d’une attestation fiscale.
    • Luxembourg : IBAN : LU66 1111 0261 9404 0000 et BIC : CCPLLULL

  • un don pour un projet social au numéro de compte IBAN : BE72 1960 1357 6116 et BIC : CREGBEBB (Aide et Espoir a.s.b.l. – avec attestation fiscale à partir de € 40,00). Ceux qui, au cours de l’année, ont fait un don de € 40,00 ou plus pour un projet social, reçoivent automatiquement une attestation fiscale l’année qui suit.

Merci pour votre soutien !

FacebookTwitterGoogle+

Commentaires :

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pontical Foundation