Une chapelle pour un centre de repos en Ukraine

FacebookTwitterGoogle+

Près d’un quart de siècle après l’effondrement de l’URSS, les conséquences du communisme se font encore sentir. En Ukraine, beaucoup de gens ressentent un vide intérieur. Ils sont à la recherche de Dieu. Les évêques, prêtres et religieux relatent unanimement que le désir de Dieu se développe et que les gens réclament une véritable catéchèse et une prise en charge pastorale.

Le premier contact avec l’Église se noue souvent au travers d’une charité concrète. La pauvreté dans le pays, qui était déjà grande, s’est aggravée avec la crise dans l’est. Le revenu moyen mensuel est maintenant de 50 euros, tandis que les prix ne cessent d’augmenter. De plus en plus de gens dépendent de la soupe populaire, de dons de vêtements ou d’une autre aide pratique.

160602 oekraine1Caritas Spes Ukraine tient plusieurs centres de réadaptation et de repos. Le dernier d’entre eux a été ouvert dans le diocèse de Loutsk, à Pulmo. Les enfants issus de familles pauvres ou les orphelins pris en charge par la Caritas peuvent s’y reposer pendant les mois d’été. En hiver, des groupes de prière s’y rassemblent et des familles s’y rencontrent pour faire une retraite spirituelle. Le centre sert au repos et au rétablissement non seulement du corps, mais aussi de l’esprit. Il est également utilisé pour les rassemblements de prêtres et de religieux.

Cependant, le centre de Pulmo n’a pas encore de chapelle, ce qui attriste beaucoup le Président de Caritas Spes, Mgr. Shyrokoradiuk, ainsi que l’évêque local de Loutsk, Mgr. Vitali Skomarovskiyj, ainsi que le directeur de la Caritas de Loutsk, Roman Burnyk. En effet ils soulignent : « L’église est un signe d’appartenance religieuse qui manifeste l’aspect spirituel des activités du centre ». Actuellement, la salle de catéchèse est utilisée pour la messe, mais elle est trop petite. Il va donc falloir maintenant construire une petite église qui ressemble de l’extérieur à une église. En effet, la population ukrainienne attache beaucoup d’importance à ce qu’une église ressemble aussi de l’extérieur à un lieu de culte, parce que sinon elle en vient vite à avoir peur qu’il ne s’agisse d’une secte.  L’Aide à l’Église en Détresse (ACN) souhaiterait soutenir la construction à hauteur de 10.000 euros.

Votre don bénéficiera à ce projet ou à un projet similaire, et permettra le travail pastoral de l’AED.

Communication sur votre virement : 438-08-19 Ukraine

FacebookTwitterGoogle+

Ensemble, avec vous, nous aidons ceux qui sont dans le besoin. Grâce à vous, l’Aide à l’Église en Détresse apporte un soutien aux fidèles partout où ils sont persécutés, opprimés ou en détresse, à travers des informations, des prières et des actions.

Vous pouvez nous soutenir par :

  • un don pour un projet pastoral au numéro de compte :
    • Belgique : IBAN : BE25 1960 0933 4182 et BIC : CREGBEBB (Aide à l’Église en Détresse a.s.b.l. – sans attestation fiscale). En vertu de la loi Belge, les projets pastoraux ne sont pas admissibles à l’octroi d’une attestation fiscale.
    • Luxembourg : IBAN : LU66 1111 0261 9404 0000 et BIC : CCPLLULL

  • un don pour un projet social au numéro de compte IBAN : BE72 1960 1357 6116 et BIC : CREGBEBB (Aide et Espoir a.s.b.l. – avec attestation fiscale à partir de € 40,00). Ceux qui, au cours de l’année, ont fait un don de € 40,00 ou plus pour un projet social, reçoivent automatiquement une attestation fiscale l’année qui suit.

Merci pour votre soutien !

FacebookTwitterGoogle+

Commentaires :

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pontical Foundation