Ukraine: Aide à la formation de 16 jeunes novices des « Servantes du Seigneur et de la Sainte Vierge de Matará » à Ivano-Frankivsk

FacebookTwitterGoogle+

C’est avec une grande tristesse que les fidèles gréco-catholiques ukrainiens ont appris le décès de leur ancien primat, le Cardinal Lubomyr Husar, décédé le 31 mai 2017 à l’âge de 84 ans. Pendant dix ans (de 2001 à 2011), il a été à la tête de l’Église gréco-catholique ukrainienne unie à Rome, qui avait souffert de sévères persécutions à l’époque soviétique. La Fondation pontificale « Aide à l’Église en Détresse » pleure elle aussi ce cardinal qui avait travaillé en collaboration avec l’Œuvre  de bienfaisance pendant de nombreuses années. Il était un ami personnel du Père Werenfried van Straaten, fondateur de l’Aide à l’Église en Détresse. En effet, « l’Aide à l’Église en Détresse » soutenait déjà l’Église en Ukraine durant l’ère soviétique, à une époque où la pratique de la foi ne pouvait être que souterraine. Dans une lettre adressée au Père Werenfried van Straaten, le Cardinal Husar avait écrit en tant qu’archevêque majeur : « Aujourd’hui, on peut dire ouvertement que jusqu’au changement de régime, vous avez été la seule organisation ecclésiastique à faire parvenir de l’aide à l’Église en Ukraine, et que vous êtes resté le plus grand bienfaiteur de l’Église ukrainienne ».

Le Cardinal Husar a été très proche du Père Werenfried et a salué le courage avec lequel ce dernier, après la guerre, avait osé s’adresser à tous, y compris aux anciens ennemis, et inviter à la réconciliation. Il a souligné lors d’une récente rencontre avec des représentants de l’Aide à l’Église en Détresse en mai 2015 que le Père Werenfried était « un prêtre dont il fallait préserver la mémoire », et il a dit que le Père Werenfried avait été « plus grand qu’Adenauer et que d’autres personnalités de l’histoire de l’après-guerre ».

Lors de cette dernière rencontre, le Cardinal Husar avait béni individuellement chaque membre de la délégation. Le Président exécutif de l’Aide à l’Église en Détresse, Johannes Heereman, se souvient : « C’était très émouvant de recevoir sa bénédiction au moment de partir. À l’époque, il était perceptible pour chaque membre de notre délégation que c’était la dernière fois que nous le rencontrions sur cette terre. Déjà affaibli, le Cardinal avait prononcé à notre intention des parles de sagesse et d’une profonde clarté spirituelle sur la mission de notre Œuvre, la personne de notre fondateur, et ses préoccupations quant à l’avenir de la jeunesse. Même la mort physique ne pourra pas éteindre cette voix, qui a été entendue par d’innombrables personnes en Ukraine et dans le monde, et pas seulement par les catholiques ».

Les sœurs de la Congrégation des « Servantes du Seigneur et de la Sainte Vierge de Matará » à Ivano-Frankivsk sont particulièrement impliquées auprès de la jeunesse, dont l’avenir inquiétait tant le défunt Cardinal. Elles font la catéchèses et l’instruction religieuse, organisent des retraites et aident les jeunes à trouver leur vocation. Elles s’occupent aussi des orphelins ainsi que des personnes âgées et des malades qui subissent souvent de grandes difficultés en Ukraine. Et dans beaucoup de cœurs, leur travail tombe sur une bonne terre, si bien que des jeunes filles les rejoignent. Tandis que de nombreuses communautés religieuses occidentales souffrent d’un manque de vocations, les visages des « Servantes du Seigneur et de la Sainte Vierge de Matará » sont jeunes en Ukraine. Seize jeunes filles se préparent actuellement à être pour toujours au service de Dieu et des hommes. Cette année, l’Aide à l’Église en Détresse soutient leur formation à hauteur de 3.000 euros.

Votre don bénéficiera à ce projet ou à un projet similaire, et permettra le travail pastoral de l’Aide à l’Église en Détresse.

Communication sur votre virement: 438-05-79 Ukraine

 

FacebookTwitterGoogle+

Ensemble, avec vous, nous aidons ceux qui sont dans le besoin. Grâce à vous, l’Aide à l’Église en Détresse apporte un soutien aux fidèles partout où ils sont persécutés, opprimés ou en détresse, à travers des informations, des prières et des actions.

Vous pouvez nous soutenir par :

  • un don pour un projet pastoral au numéro de compte :
    • Belgique : IBAN : BE25 1960 0933 4182 et BIC : CREGBEBB (Aide à l’Église en Détresse a.s.b.l. – sans attestation fiscale). En vertu de la loi Belge, les projets pastoraux ne sont pas admissibles à l’octroi d’une attestation fiscale.
    • Luxembourg : IBAN : LU66 1111 0261 9404 0000 et BIC : CCPLLULL

  • un don pour un projet social au numéro de compte IBAN : BE72 1960 1357 6116 et BIC : CREGBEBB (Aide et Espoir a.s.b.l. – avec attestation fiscale à partir de € 40,00). Ceux qui, au cours de l’année, ont fait un don de € 40,00 ou plus pour un projet social, reçoivent automatiquement une attestation fiscale l’année qui suit.

Merci pour votre soutien !

FacebookTwitterGoogle+

Commentaires :

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pontical Foundation