Transmettre la foi aux enfants et aux jeunes en El Salvador

FacebookTwitterGoogle+

Le Salvador souffre encore des conséquences de la guerre civile (1981-1991). Le chômage est élevé, l’écart entre riches et pauvres est immense et de nombreuses bandes organisées rendent le pays encore aujourd’hui peu sûr. Le revenu moyen par famille est d’environ 2 dollars par jour. Près de la moitié de la population vit dans la misère. L’éclatement de nombreuses familles et une émigration massive en sont les conséquences les plus graves. Jusqu’à présent, plus de 2 millions de citoyens du Salvador ont déjà émigré. Les liens économiques étroits avec les États-Unis contribuent à cette tendance.

Engagement de Mgr Oscar Romero et la persécution de l’Église

Mgr Oscar Romero

Mgr Oscar Romero

Pendant la guerre civile, l’Église a eu à subir de nombreuses attaques, principalement en raison de l’engagement de Mgr. Romero en faveur des pauvres, engagement qui a finalement conduit à son assassinat. Ce climat anticlérical a favorisé la propagation de communautés évangéliques qui reçoivent un soutien des États-Unis depuis plus de 40 ans. Ces sectes ont également attiré à elles à cause de la guerre civile et des catastrophes naturelles. La perte croissante des valeurs fondamentales représente un défi particulier pour l’Église. Le matérialisme et l’hédonisme progressent. Le rejet des responsabilités et l’indifférence générale face aux grands problèmes de l’humanité se développent surtout chez les jeunes. On ne peut témoigner que de ce qu’on connaît. C’est pourquoi l’une des principales missions de l’Église est d’éduquer les enfants et les jeunes dans la foi ; les aider à découvrir la joie de la foi, à transmettre cette foi, et à vivre de manière crédible en tant que chrétiens.

La « Bible pour enfants » ou le « petit catéchisme » de « l’Aide à l’Église en Détresse » sont un outil pour la catéchèse. Mgr. Rodrigo Orlando Cabrera Cuéllar, l’évêque du diocèse de María de Santiago, vous remercie pour ces publications qui, comme il l’écrit, aident « à diffuser la prière du Rosaire et la catéchèse dans le diocèse ». L’évêque demande 20.000 catéchismes pour les enfants et adolescents de 40 paroisses de son diocèse.

Votre don bénéficiera à ce projet ou à un projet similaire, et permettra le travail pastoral de l’AED. Communication sur votre virement: Code: 218-08-89

 

FacebookTwitterGoogle+

Ensemble, avec vous, nous aidons ceux qui sont dans le besoin. Grâce à vous, l’Aide à l’Église en Détresse apporte un soutien aux fidèles partout où ils sont persécutés, opprimés ou en détresse, à travers des informations, des prières et des actions.

Vous pouvez nous soutenir par :

  • un don pour un projet pastoral au numéro de compte :
    • Belgique : IBAN : BE25 1960 0933 4182 et BIC : CREGBEBB (Aide à l’Église en Détresse a.s.b.l. – sans attestation fiscale). En vertu de la loi Belge, les projets pastoraux ne sont pas admissibles à l’octroi d’une attestation fiscale.
    • Luxembourg : IBAN : LU66 1111 0261 9404 0000 et BIC : CCPLLULL

  • un don pour un projet social au numéro de compte IBAN : BE72 1960 1357 6116 et BIC : CREGBEBB (Aide et Espoir a.s.b.l. – avec attestation fiscale à partir de € 40,00). Ceux qui, au cours de l’année, ont fait un don de € 40,00 ou plus pour un projet social, reçoivent automatiquement une attestation fiscale l’année qui suit.

Merci pour votre soutien !

FacebookTwitterGoogle+

Commentaires :

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pontical Foundation