Le Métropolite orthodoxe de Kemerovo vous remercie pour l’aide à la formation des séminaristes

FacebookTwitterGoogle+

150720 kemerowo_sem1Le Père Werenfried van Straaten, fondateur de « l’Aide à l’Église en Détresse », suivait ce principe : « Il faut que quelqu’un commence : nous ! » Lorsque le Pape Jean-Paul II lui demanda en 1991, après une longue vie de bâtisseur de ponts, de trouver maintenant aussi des voies de dialogue avec l’Église orthodoxe russe, il fut tout feu tout flamme. Après tout, cette Église devait également recommencer à partir de rien, après des décennies de persécution. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : sur les quelque 60.000 lieux de culte où était célébrée l’eucharistie avant la révolution d’octobre en Russie, il n’en restait plus que 100 vingt ans plus tard. 15.000 prêtres orthodoxes ont été tués, rien qu’au cours des deux premières années qui ont suivi la révolution d’octobre. Plus de 300 évêques ont été exécutés ou sont morts en captivité. Âgé de 80 ans, le Père Werenfried a déclaré que la « dernière et la plus grande joie de sa vie » était d’aider cette Église sœur orthodoxe non seulement par de belles paroles, mais aussi en actes, maintenant que le régime communiste s’était effondré. La volonté de construire des ponts et d’agir en faveur de la réconciliation était la grande mission de sa vie. Faire le premier pas en ce sens fut dès le départ la caractéristique essentielle de « l’Aide à l’Église en Détresse ».

Prolongement du soutien à l’Église orthodoxe russe

De gauche à droite: Peter Humeniuk référent pour la Russie métropolitain Aristach et Marta Petrosillo (AED Italie)

De gauche à droite: Peter Humeniuk référent pour la Russie,
métropolite Aristach
et Marta Petrosillo (AED Italie)

En Russie, au cours des vingt dernières années, de nombreuses amitiés sont nées entre catholiques et orthodoxes de cette « œcuménisme de la solidarité ». L’éparchie de (= diocèse orthodoxe) de Kemerovo et Kusbas en est un excellent exemple.

En avril 2015, la direction de « l’Aide à l’Église en Détresse » a été reçue par le Métropolite Aristarch, qui a chaleureusement remercié « l’Aide à l’Église en Détresse » pour l’aide fournie depuis plus de 15 ans. Il a salué chacun de ses hôtes catholiques en lui disant « Christ est ressuscité » et a exprimé sa gratitude pour l’aide accordée à la formation des futurs prêtres. Le Président de « l’Aide à l’Église en Détresse », Johannes Freiherr Heereman, a pour sa part exprimé sa joie que le climat œcuménique soit bon à Kemerovo et a affirmé que « l’Aide à l’Église en Détresse » poursuivrait l’approfondissement du dialogue fraternel avec l’Église orthodoxe russe : « Nous voulons continuer à aider l’Église orthodoxe russe dans cette région, et ainsi contribuer à répandre le christianisme sur cette terre ».

Cette année, les bienfaiteurs de « l’Aide à l’Église en Détresse » ont soutenu à hauteur de 37.800 euros la formation des 126 séminaristes à Kemerovo. Cela fait 300 euros par séminariste et par année entière – une faible somme, en geste d’amitié et de fraternité, qui produit beaucoup.

Votre don bénéficiera à ce projet ou à un projet similaire, et permettra le travail pastoral de l’AED. Communication sur votre virement: Russie: 427-02-79

 

FacebookTwitterGoogle+

Ensemble, avec vous, nous aidons ceux qui sont dans le besoin. Grâce à vous, l’Aide à l’Église en Détresse apporte un soutien aux fidèles partout où ils sont persécutés, opprimés ou en détresse, à travers des informations, des prières et des actions.

Vous pouvez nous soutenir par :

  • un don pour un projet pastoral au numéro de compte :
    • Belgique : IBAN : BE25 1960 0933 4182 et BIC : CREGBEBB (Aide à l’Église en Détresse a.s.b.l. – sans attestation fiscale). En vertu de la loi Belge, les projets pastoraux ne sont pas admissibles à l’octroi d’une attestation fiscale.
    • Luxembourg : IBAN : LU66 1111 0261 9404 0000 et BIC : CCPLLULL

  • un don pour un projet social au numéro de compte IBAN : BE72 1960 1357 6116 et BIC : CREGBEBB (Aide et Espoir a.s.b.l. – avec attestation fiscale à partir de € 40,00). Ceux qui, au cours de l’année, ont fait un don de € 40,00 ou plus pour un projet social, reçoivent automatiquement une attestation fiscale l’année qui suit.

Merci pour votre soutien !

FacebookTwitterGoogle+

Commentaires :

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pontical Foundation