Construction du chœur du couvent des Carmélites à Nenshat

FacebookTwitterGoogle+

En février 2003, le « Carmel de la Sainte famille et de Saint Michael » a été inauguré à Nenshat. C’est le premier couvent des carmélites déchaussées en Albanie.
Mgr. Dodë Gjergji, qui était alors l’administrateur apostolique du diocèse de Sapa, où se situe le monastère, voulait qu’il y ait des Carmélites en Albanie. Il a déclaré à l’occasion de la fondation du monastère : « Dieu a voulu ce monastère, les sœurs ont été au rendez-vous, les bienfaiteurs ont aidé, et beaucoup de fidèles de la région ont contribué activement à sa création. Pour moi, aujourd’hui est un jour de joie. » Les six Carmélites – quatre croates et deux albanaises – présentes à la fondation du couvent, provenaient de différents couvents croates.

Sœur Veronica-Anna a été l’une des « pionnières » du nouveau couvent

160108 albanië_2« L’Aide à l’Église en Détresse » avait soutenu la création du couvent à hauteur de 100.000 euros. Sœur Veronica-Anna a été l’une des « pionnières » du nouveau couvent. À l’époque, elle a déclaré : « En arrivant ici, j’ai immédiatement senti qu’il fallait ici un Carmel. Nous avons pu offrir à ce pays un peu de la spiritualité qu’il ne pouvait jusqu’à présent ni voir ni entendre. Tout ce qui était en rapport avec l’Église était interdit. Le seul fait de parler de l’Église pouvait conduire en prison. Les prêtres avaient été assassinés et les sœurs expulsées. C’est pourquoi notre présence est un grand don pour le peuple, et pour moi personnellement, c’est vraiment une bénédiction que d’apporter la lumière à cette nation unique en son genre. »

Une vie cloitrée

Les sœurs n’ont pas encore pu terminer tous les travaux de leur couvent. Par exemple, il faut encore qu’elles aménagent le chœur de leur église. Étant donné qu’elles passent leur vie cloîtrées et dans la solitude, il est nécessaire qu’elles disposent, à l’intérieur de l’église, d’une partie privée où elles soient protégés des regards indiscrets et puissent rester cloîtrées pendant la prière des heures et la messe. C’est de plus en plus important, car le couvent attire de plus en plus de visiteurs. Étant donné que le fait d’être cloîtré est un élément essentiel de la vie contemplative, « l’Aide à l’Église en Détresse » contribue à la construction du chœur à hauteur de 15.000 euros.

Votre don bénéficiera à ce projet ou à un projet similaire, et permettra le travail pastoral de l’AED. Communication sur votre virement: 432-06-19 Albanie

FacebookTwitterGoogle+

Ensemble, avec vous, nous aidons ceux qui sont dans le besoin. Grâce à vous, l’Aide à l’Église en Détresse apporte un soutien aux fidèles partout où ils sont persécutés, opprimés ou en détresse, à travers des informations, des prières et des actions.

Vous pouvez nous soutenir par :

  • un don pour un projet pastoral au numéro de compte :
    • Belgique : IBAN : BE25 1960 0933 4182 et BIC : CREGBEBB (Aide à l’Église en Détresse a.s.b.l. – sans attestation fiscale). En vertu de la loi Belge, les projets pastoraux ne sont pas admissibles à l’octroi d’une attestation fiscale.
    • Luxembourg : IBAN : LU66 1111 0261 9404 0000 et BIC : CCPLLULL

  • un don pour un projet social au numéro de compte IBAN : BE72 1960 1357 6116 et BIC : CREGBEBB (Aide et Espoir a.s.b.l. – avec attestation fiscale à partir de € 40,00). Ceux qui, au cours de l’année, ont fait un don de € 40,00 ou plus pour un projet social, reçoivent automatiquement une attestation fiscale l’année qui suit.

Merci pour votre soutien !

FacebookTwitterGoogle+

Commentaires :

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pontical Foundation