Bangladesh : Aide à la construction d’une chapelle à Rajshahi

FacebookTwitterGoogle+

6 décembre 2017 Louvain – De plus en plus de gens au Bangladesh quittent leurs villages isolés pour se rendre en ville à la recherche de travail. Ils emmènent avec eux leur famille et espèrent une vie meilleure. La plupart d’entre eux tombent alors dans une misère encore plus grande. Ils sont nombreux à camper sous de grands arbres ou sur des terrains à bâtir, parce qu’ils ne trouvent même pas un toit à se mettre au-dessus de la tête. Ils souffrent particulièrement pendant la saison des pluies et en hiver.

Rajshahi, la quatrième plus grande ville du Bangladesh, est un bon exemple de cette situation. La ville se situe dans l’ouest du pays, près de la frontière avec l’Inde. Beaucoup de familles y cherchent le bonheur. Certains arrivent à être embauchés comme journaliers ou balayeurs de rue. L’Église catholique aide les gens qui ont quitté les zones rurales en leur fournissant un logement modeste ou d’autres formes d’assistance.

L’Église catholique est particulièrement active à Kolimnagar. Autrefois, il s’agissait d’un village non loin de Rajshahi. Mais comme la ville n’a cessé de se répandre, le village est devenu sa banlieue. Bien que dans l’ensemble les chrétiens ne soient qu’une petite minorité de la population du Bangladesh, qui est musulmane à plus de 80 pourcents, il n’y a que des chrétiens à Kolimnagar. Kolimnagar compte une petite chapelle et un couvent de religieuses. Les sœurs dirigent une école primaire pour les enfants. De plus en plus de parents comprennent que leurs enfants n’auront la chance d’avoir une vie meilleure que s’ils vont à l’école. Par ailleurs, les religieuses ont également mis en place un atelier de couture pour aider les femmes nécessiteuses à gagner leur vie.

De plus en plus de fidèles déménagent dans cette partie de la ville, car ils y trouvent une paroisse vivante et se sentent à la maison. Mais maintenant, la chapelle de Kolimnagar est devenue beaucoup trop petite, compte tenu de la croissance de la communauté. Les nombreux fidèles, surtout pendant la messe dominicale et les jours fériés, ne trouvent pas de place dans l’église. Les fidèles sont pourtant très pieux et veulent participer activement à la vie de l’Église.

Les prêtres qui célèbrent la messe à Kolimnagar ne vivent pas sur place, mais doivent traverser la vaste agglomération de Rajshahi le dimanche pour se rendre à Kolimnagar. Comme ils doivent célébrer l’Eucharistie à plusieurs endroits, il n’est pas possible que plusieurs messes aient lieu à Kolimnagar pour répartir la foule des fidèles par tranches horaires.

En attendant, un espace extérieur a été provisoirement installé en plein air. Malheureusement, cet espace provisoire de toute façon inapproprié a également été endommagé il y a quelque temps par une tempête. La seule solution consiste à construire une plus grande chapelle. Cependant les fidèles, qui ne parviennent que très difficilement à nourrir leur famille, sont trop pauvres pour rassembler les fonds nécessaires.

Le Père Paul Gomes, de la paroisse du Bon Pasteur dont fait partie Kolimnagar, s’est donc adressé à l’Aide à l’Église en Détresse pour demander de l’aide. Il nous écrit : « Comme nous sommes une minorité dans le pays, la chapelle peut être un signe visible de la foi chrétienne et un moyen d’évangélisation. Notre chapelle sera un centre d’espérance, de consolation et de force pour les personnes sans défense et marginalisées ».

L’église sera utilisée aussi bien pour la messe ou les autres célébrations liturgiques que pour la catéchèse et d’autres programmes et manifestations pastorales visant à aider les gens à approfondir leur foi et à vivre une vie chrétienne. Nous avons promis 15.000 euros d’aide aux travaux.

Votre don bénéficiera à ce projet ou à un projet similaire, et permettra le travail pastoral de l’Aide à l’Église en Détresse. Communication sur votre virement : 342-01-19 Bangladesh

FacebookTwitterGoogle+

Ensemble, avec vous, nous aidons ceux qui sont dans le besoin. Grâce à vous, l’Aide à l’Église en Détresse apporte un soutien aux fidèles partout où ils sont persécutés, opprimés ou en détresse, à travers des informations, des prières et des actions.

Vous pouvez nous soutenir par :

  • un don pour un projet pastoral au numéro de compte :
    • Belgique : IBAN : BE25 1960 0933 4182 et BIC : CREGBEBB (Aide à l’Église en Détresse a.s.b.l. – sans attestation fiscale). En vertu de la loi Belge, les projets pastoraux ne sont pas admissibles à l’octroi d’une attestation fiscale.
    • Luxembourg : IBAN : LU66 1111 0261 9404 0000 et BIC : CCPLLULL

  • un don pour un projet social au numéro de compte IBAN : BE72 1960 1357 6116 et BIC : CREGBEBB (Aide et Espoir a.s.b.l. – avec attestation fiscale à partir de € 40,00). Ceux qui, au cours de l’année, ont fait un don de € 40,00 ou plus pour un projet social, reçoivent automatiquement une attestation fiscale l’année qui suit.

Merci pour votre soutien !

FacebookTwitterGoogle+

Commentaires :

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pontical Foundation