« Pour que nous puissions rester dans notre pays bien-aimé, Irak et Syrie »

FacebookTwitterGoogle+

fast and pray CarryCross-FacebookCover (3)

A la demande des patriarches de Syrie et d’Irak, l’Aide à l’ Église en Détresse lance une campagne internationale de prière: « : Priez et faites carême pour la paix dans notre pays ».

Königstein, 28.01.2016. Dans un appel dramatique adressé à « tous ceux qui nous aident à travers ‘l’Aide à l’Église en Détresse’ », S.B. Grégoire III Laham, patriarche de l’Église melkite grecque catholique en Syrie, et Mgr Louis Raphaël Ier Sako, patriarche des chrétiens catholiques chaldéens en Irak, demandent une journée de prière et de carême afin que Dieu « accorde enfin à notre pays la paix tant espérée ». Dans des lettres séparées, les deux chefs des Églises de Syrie et d’Irak invitent les donateurs et les amis de « l’Aide à l’Église en Détresse » à s’associer le mercredi des Cendres à la prière et au jeûne pour les chrétiens en Irak et en Syrie. Le mercredi des Cendres devrait être la journée commune pour implorer Dieu.

Aide à l’Église en Détresse est comme une mère.

Patriarche de Babylone des Chaldéens, Mgr Louis Raphaël Sako

Patriarche de Babylone,
Mgr Louis Raphaël Sako

Les deux patriarches remercient les donateurs de leur aide, sans laquelle « beaucoup d’entre nous seraient morts, morts de faim, morts de froid ou se seraient déjà enfuis ». Mgr Sako écrit littéralement : « Nous sommes tous reconnaissants de cette aide. Mais ce dont nous avons le plus besoin, c’est de miséricorde. Au début de cette période de Carême et particulièrement pour le mercredi des Cendres, je vous demande donc : priez et faites carême pour la paix dans notre pays ! Priez et faites carême pour que Dieu prenne pitié de nous ! Priez et faites carême pour que nous puissions rester dans notre pays, pour que les réfugiés puissent retourner dans leurs villages et leurs villes. ». Selon lui, la guerre en Irak et en Syrie « a pris une ampleur d’apocalypse ». L’humanité est confrontée à la plus grande catastrophe humanitaire depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, ajoute le patriarche irakien. Des villes jadis florissantes comme Mossoul et les villages de la plaine de Ninive ne sont plus que des champs de ruine. « Tous ceux qui ont trouvé les moyens de s’enfuir sont partis. Dans les camps de réfugiés, des millions d’enfants attendent leur pain quotidien, mais ils ont aussi soif d’avenir, ils veulent des écoles et un foyer. Eux, leurs parents et leurs proches veulent retourner dans leur patrie ». Mgr Sako déclare que dans cette situation, « l’Aide à l’Église en Détresse » « est comme une mère pour nous », et ajoute : « Je sais que vous faites tout cela également par amour du Christ. Je vous implore donc de prier et de faire carême pour que nous puissions rester dans notre pays bien-aimé. Pour qu’il y ait pour nous aussi une résurrection des ruines, une fête de Pâques sur les terres d’Abraham. »

Le Seigneur lui-même avait également à ses côtés des consolateurs et des soutiens

Patriarche Gregoire III Laham

Patriarche Gregoire III Laham

Quant au patriarche Grégoire, il insiste sur la situation dramatique en Syrie, le « berceau de la chrétienté ». « Jour pour jour, notre foi est mise à l’épreuve. Nous voyons la souffrance des enfants, la douleur des parents, nous sommes entourés de haine et de mort. Nous aimerions à nouveau vivre en paix dans notre patrie bien-aimée ». « Cela fait cinq ans, » dit Mgr Grégoire, « que nous traversons maintenant le désert. Votre continuel secours est pour nous comme la manne que le Seigneur a envoyée aux Israélites pour les sauver de mourir de faim. » En Syrie, les chrétiens « sont inébranlables dans leur foi que la voie de la Croix est indispensable pour atteindre la gloire de la Résurrection. Toutefois, le Seigneur lui-même avait également à ses côtés des consolateurs et des soutiens sur son chemin vers Golgotha : Simon de Cyrène L’a aidé à porter Sa croix, Sainte Véronique lui a tendu son voile pour qu’Il puisse S’essuyer le front, Sa très Sainte mère et l’apôtre Saint Jean se tenaient sous la croix. » Ainsi, les chrétiens de Syrie espèrent « recevoir la consolation et le soutien de nos frères et sœurs » et nous invitent donc cordialement « à nous joindre le mercredi des Cendres à une journée de jeûne et de prière durant laquelle nous implorerons ensemble Dieu pour qu’Il accorde enfin la paix tant espérée à notre pays ». Le patriarche Grégoire conclut sa lettre par les paroles : « Vos prières, votre encouragement et votre soutien nous aident sur notre calvaire. C’est pourquoi j’aimerais répéter une fois encore mon invitation : Je vous en prie, faites carême et priez avec nous ! Il est impossible que le Seigneur n’exauce pas les prières conjointes et les sacrifices de Ses enfants. Merci de tout cœur pour tout ce que vous faites ! »

Journée mondiale de prière le mercredi des Cendres, le 10 février 2016.

fast and pray bothL’ œuvre de charité « Aide à l’ Église en Détresse » se joint à l’appel des patriarches, avec cette devise : « Veux-tu porter la croix avec eux ? Jeûne et prie pendant le mercredi de Cendres pour l’Irak et la Syrie ». L’AED demande aux chrétiens à travers le monde de jeûner et de prier avec ferveur le mercredi des Cendres (10 février 2016). C’est ainsi qu’ils pourront s’unir spirituellement aux souffrances dramatiques de leurs frères et sœurs en Irak et Syrie. La campagne sera affichée sur les réseaux sociaux avec les hashtags #JeuneEtPrie, #PorteLaCroix, #MercrediDesCendres, #Careme2016.
Depuis mars 2011, « l’Aide à l’Église en Détresse » a accordé en Syrie et en Irak des fonds de soutien s’élevant à 27,67 millions d’euros pour porter assistance aux chrétiens et aux membres d’autres religions. Le mois dernier, l’œuvre a lancé 19 programmes d’aide, et vingt autres programmes d’aide d’urgence doivent suivre dans les prochains mois.

Ensemble, avec vous, nous aidons ceux qui sont dans le besoin. Grâce à vous, l’Aide à l’Église en Détresse apporte un soutien aux fidèles partout où ils sont persécutés, opprimés ou en détresse, à travers des informations, des prières et des actions.

Vous pouvez nous soutenir par :

  • un don pour un projet pastoral au numéro de compte :
    • Belgique : IBAN : BE25 1960 0933 4182 et BIC : CREGBEBB (Aide à l’Église en Détresse a.s.b.l. – sans attestation fiscale). En vertu de la loi Belge, les projets pastoraux ne sont pas admissibles à l’octroi d’une attestation fiscale.
    • Luxembourg : IBAN : LU66 1111 0261 9404 0000 et BIC : CCPLLULL

  • un don pour un projet social au numéro de compte IBAN : BE72 1960 1357 6116 et BIC : CREGBEBB (Aide et Espoir a.s.b.l. – avec attestation fiscale à partir de € 40,00). Ceux qui, au cours de l’année, ont fait un don de € 40,00 ou plus pour un projet social, reçoivent automatiquement une attestation fiscale l’année qui suit.

Merci pour votre soutien !

Commentaires :

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pontical Foundation