Nouveau record de dons recueillis par « L’Aide à l’Église en détresse »

FacebookTwitterGoogle+

En 2015, le soutien de l’AED s’est surtout concentré sur la détresse des chrétiens du Proche et du Moyen-Orient

Père Douglas Bazi au camp de réfugiés chrétiens de Mar Elias, à Erbil

Père Douglas Bazi au camp de réfugiés
chrétiens de Mar Elias, à Erbil

Königstein, le 30 juin 2016.- L’année dernière également, la fondation pontificale « l’Aide à l’Église en Détresse » (AED) a réalisé des recettes de dons plus élevées que jamais. Elles se chiffraient à 124,1 millions d’euros contre 105,6 millions d’euros en 2014, ce qui  correspond à une augmentation d’environ 15 pour cent. La fondation pontificale a collecté la plupart des dons en France (36,5 millions d’euros), suivie de la Grande-Bretagne (13,8 millions d’euros) et de l’Espagne (13,2 millions d’euros). Au total, l’œuvre internationale de bienfaisance gère des bureaux nationaux dans 21 pays.

Les dons de 124,1 millions d’euros ont permis de soutenir 6 209 projets, c’est-à-dire 600 de plus qu’en 2014, dans plus de 140 pays. Les dépenses affectées à ces projets s’élevaient à 112,6 millions d’euros. Le montant restant de 12 millions d’euros a couvert les dépenses pour l’administration et la collecte de fonds. Comme l’année précédente, 6,5 pour cent du budget ont été alloués à l’administration. Nous avons dû refuser 1 110 projets. Les chiffres et statistiques ont été contrôlés et certifiés par le cabinet d’audit international KPMG.

"Merci pour l'Aide à l'Église en Détresse pour le don de ce véhicule." MALAWI / LILONGWE

« Merci pour l’Aide à l’Église en Détresse
pour le don de ce véhicule. »
MALAWI / LILONGWE

Comme en 2014, la majeure partie des fonds d’aide ont bénéficié en 2015 à des projets en Afrique et au Proche-Orient, à raison de 29 pour cent pour l’Afrique et 22 pour cent pour le Proche-Orient. Il s’agissait souvent de régions et de pays où les chrétiens sont persécutés, opprimés ou déplacés. En 2015, l’aide de l’Aide à l’Église en Détresse s’est surtout concentrée sur la détresse des chrétiens au Proche et au Moyen-Orient. Des dépenses pour des mesures d’urgence et des projets structurels y ont plus que doublé par rapport à l’année précédente. Rien que pour la Syrie, l’aide a triplé. Depuis le début du « Printemps arabe » en 2011, 47,6 millions d’euros (relevé du 28 juin 2016) ont bénéficié à cette région. Dans le monde entier, plus précisément dans toutes les régions où œuvre la fondation pontificale, on note une augmentation des aides en chiffres absolus ; cette augmentation est la plus forte au Proche-Orient, la plus faible en Europe de l’Est. Comme l’an dernier, c’est d’Afrique que nous sont parvenues la majeure partie des demandes de soutien. Elles totalisaient un tiers des demandes à l’échelle mondiale. L’Amérique latine reste certes le « continent catholique », mais en sus des bouleversements sociaux et du manque de moyens, ce sont surtout les sectes qui y causent des soucis à l’Église.

À l’échelle mondiale, un prêtre sur neuf (sur un total de 43 203 prêtres) a pu être aidé grâce à une offrande de messe, et un séminariste sur dix (au total, ils étaient 11 075) a bénéficié d’aide dans sa formation. La plupart d’entre eux se préparent au sacerdoce en Afrique (3 775), en Amérique latine (2 900) et en Europe de l’Est (2 883). 10 240 religieuses ont reçu une aide à la subsistance ou à la formation. La formation initiale et continue de novices, séminaristes, religieux, religieuses et prêtres a été encouragée par un apport de 8,3 millions d’euros. Dans le monde entier, 1 674 chantiers (construction ou rénovation de chapelles, églises, monastères, presbytères, cathédrales et séminaires) ont été cofinancés dans des régions où les fidèles ne peuvent pas y parvenir de leurs propres moyens. L’aide à la construction pour créer des locaux propices à la vie spirituelle s’inscrivait au budget total avec 34,5 millions d’euros, cette somme étant, comme l’an dernier, le principal poste comptable du budget total. Les demandes d’aides exprimées au niveau des moyens de transport ont fortement progressé et sont passées à presque 10 pour cent des coûts des projets. 524 automobiles, 714 motos et bicyclettes ainsi que 17 bateaux ont été financés. En 2015, la majeure partie des véhicules était destinée aux communes vastes et disséminées en Afrique et en Asie.

Malgré l’accroissement réjouissant des dons collectés, on peut observer aussi une nette augmentation de la détresse. Les postes comptables dédiés à l’aide d’urgence et aux réfugiés se sont fortement accrus. Cette tendance se confirme aussi cette année. Les drames des réfugiés en Méditerranée et sur différents itinéraires vers l’Europe sont éloquents. Il est d’autant plus urgent de soutenir l’Église qui est un facteur de stabilité et de coexistence solidaire dans les régions en crise. Pour que les gens voient une perspective d’avenir dans leur patrie ou puissent y retourner.

Ensemble, avec vous, nous aidons ceux qui sont dans le besoin. Grâce à vous, l’Aide à l’Église en Détresse apporte un soutien aux fidèles partout où ils sont persécutés, opprimés ou en détresse, à travers des informations, des prières et des actions.

Vous pouvez nous soutenir par :

  • un don pour un projet pastoral au numéro de compte :
    • Belgique : IBAN : BE25 1960 0933 4182 et BIC : CREGBEBB (Aide à l’Église en Détresse a.s.b.l. – sans attestation fiscale). En vertu de la loi Belge, les projets pastoraux ne sont pas admissibles à l’octroi d’une attestation fiscale.
    • Luxembourg : IBAN : LU66 1111 0261 9404 0000 et BIC : CCPLLULL

  • un don pour un projet social au numéro de compte IBAN : BE72 1960 1357 6116 et BIC : CREGBEBB (Aide et Espoir a.s.b.l. – avec attestation fiscale à partir de € 40,00). Ceux qui, au cours de l’année, ont fait un don de € 40,00 ou plus pour un projet social, reçoivent automatiquement une attestation fiscale l’année qui suit.

Merci pour votre soutien !

Commentaires :

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pontical Foundation