Le pape rendra visite, en Arménie, aux sœurs de l’Immaculée Conception, qui sont aidées par l’AED depuis 1997.

FacebookTwitterGoogle+

Le couvent Notre-Dame d’Arménie tient un orphelinat et une maison de retraite pour personnes âgées.

Par M.Z. de la Morena

160621 Armenie_ArousiagC’est avec fierté que Sœur Arousiag montre la chambre à coucher du couvent Notre-Dame d’Arménie, à Gyumri, où se reposera pendant quelques heures le Pape François, le deuxième jour de son voyage dans ce pays du Caucase. « C’est la meilleure chambre que nous ayons », assure-t-elle  tout en se penchant pour mettre le tapis de la modeste chambre. « Quand l’évêque m’a dit que le pape – pour qui je prie tous les jours – viendrait chez nous, j’ai cru qu’il me taquinait, je ne pouvais pas le croire ». En fond, on entend une chorale d’enfants qui répète des chants en arménien pour quand Sa Sainteté arrivera. « Ils en connaissent même quelques-uns en italien », précise la religieuse avec un grand sourire et un clin d’œil. Ce sont quelques-uns des 37 enfants qui vivent dans l’orphelinat des sœurs de l’Immaculée Conception. Le Pape avait déjà entendu leur voix en avril 2015 au cours de la messe célébrée en la Basilique Saint-Pierre pour le 100ème anniversaire du génocide arménien.

Orphelinat, soins aux personnes âgées et le camp d’été

160621 Armenie_zomerkamp2Depuis 1997, la Fondation pontificale Aide à l’Église en Détresse (AED) a soutenu différents projets des sœurs de l’Immaculée Conception en Arménie. En effet, en plus de l’orphelinat, elles tiennent aussi une maison de retraite pour personnes âgées, et organisent chaque année un camp d’été pour les enfants sans famille dans la ville de Tsaghkatzor, dans la « Vallée des fleurs ». L’année dernière, un total de 890 jeunes, dont 40 réfugiés syriens, y ont participé.

En montant l’escalier décoré à la main du couvent de Gyumri, on arrive aux chambres des enfants où l’on rencontre Anahir, une jeune fille de 16 ans qui, dans un premier temps, était réticente à l’idée que nous la voyions parce que selon elle, elle n’était pas « bien habillée ». Le père d’Anahir est mort il y a de nombreuses années, et sa mère n’est pas capable de s’occuper d’elle parce qu’elle travaille toute la journée. Avec un regard timide et un enfant de trois ans dans les bras, elle affirme « qu’ils sont très heureux de l’arrivée du Pape, et qu’ils attendaient ce moment depuis longtemps ». Sœur Arousiag traduit ses paroles de l’arménien en italien et insiste pour que nous ne repartions pas sans prendre la soupe de légumes que les enfants ont préparée pour nous.

160621 Armenie_jongerenLa Congrégation arménienne de l’Immaculée Conception se compose de 7 sœurs qui sont réparties dans différents centres à travers le pays. À Gyumri vivent seulement trois sœurs qui tiennent, dans le même bâtiment, une maison de retraite pour personnes âgées, en plus de l’orphelinat. Le Pape François s’y rendra après la célébration de la messe sur la grand place de cette ville qui est la deuxième plus peuplée en Arménie, et dans laquelle on peut encore observer les énormes dommages causés par le tremblement de terre de 1988 qui a tué plus de 25.000 personnes.

Premier pays chrétien

« Visite du premier pays chrétien » est la devise du voyage du Pape François en Arménie qui aura lieu du 24 au 26 juin 2016. Dire arménien, c’est dire chrétien, ce qui est la plus grande fierté des arméniens. C’est en l’an 301 que le roi Tiridate III proclama le christianisme religion de l’État arménien, ce qui en a fait la première nation du monde à l’adopter, douze années avant que Constantin l’admette dans l’Empire romain.

Actuellement, la majorité de la population fait partie de l’Église apostolique arménienne, soit environ 95 pourcents, et le reste des arméniens sont catholiques. Dans le couvent des sœurs de l’Immaculée Conception, peu importe qui est apostolique et qui est catholique, « c’est quelque chose que nous ne demandons pas, parce que cela ne nous préoccupe pas. Nous nous occupons de chacun de la même manière », dit Sœur Arousiag.

Remerciements

160621 Armenie-dagcentrum« Nous sommes très reconnaissants à l’Aide à l’Église en Détresse parce qu’elle nous aide depuis de nombreuses années. Nous dépendons de la collaboration de différentes organisations, et l’AED est l’un de nos plus grands bienfaiteurs », explique Sœur Arousiag, dans la cuisine de la maison. A quelques mètres de là, Rose, une femme de 72 ans qui ne cesse de toucher la croix qu’elle a autour du cou, nous regarde. « Je suis très reconnaissante pour tout ce que les sœurs font pour nous. Aucun de mes trois enfants ne peut s’occuper de moi parce qu’ils vivent loin d’ici. Elles sont tout ce que j’ai ». Dans la maison de retraite pour personnes âgées, les sœurs offrent trois repas par jour ainsi que la possibilité de prendre sa douche à l’eau chaude, alors que normalement il n’y a pas l’eau chaude dans les maisons de la région.

Grâce aux bienfaiteurs de l’Aide à l’Église en Détresse, des sœurs de l’Immaculée Conception ont pu faire la catéchèse aux orphelins pendant le camp d’été, et ont également été en mesure d’améliorer les installations du centre, et d’acheter une partie du terrain où elles se trouvent actuellement.

Ensemble, avec vous, nous aidons ceux qui sont dans le besoin. Grâce à vous, l’Aide à l’Église en Détresse apporte un soutien aux fidèles partout où ils sont persécutés, opprimés ou en détresse, à travers des informations, des prières et des actions.

Vous pouvez nous soutenir par :

  • un don pour un projet pastoral au numéro de compte :
    • Belgique : IBAN : BE25 1960 0933 4182 et BIC : CREGBEBB (Aide à l’Église en Détresse a.s.b.l. – sans attestation fiscale). En vertu de la loi Belge, les projets pastoraux ne sont pas admissibles à l’octroi d’une attestation fiscale.
    • Luxembourg : IBAN : LU66 1111 0261 9404 0000 et BIC : CCPLLULL

  • un don pour un projet social au numéro de compte IBAN : BE72 1960 1357 6116 et BIC : CREGBEBB (Aide et Espoir a.s.b.l. – avec attestation fiscale à partir de € 40,00). Ceux qui, au cours de l’année, ont fait un don de € 40,00 ou plus pour un projet social, reçoivent automatiquement une attestation fiscale l’année qui suit.

Merci pour votre soutien !

Commentaires :

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pontical Foundation