« Le pape a changé l’opinion sur les chrétiens »

FacebookTwitterGoogle+

Propos d’un prêtre jordanien : La visite du Pape à Lesbos est un message aux États arabes d’entreprendre plus en faveur des réfugiés

Par Oliver Maksan

La distribution alimentaire à Lesbos

La distribution alimentaire à Lesbos

Königstein, 26.04.2016. La visite de solidarité entreprise par le pape sur l’île grecque de Lesbos, samedi dernier, a lancé un message pressant aux États arabes d’entreprendre plus en faveur des réfugiés, surtout venant de Syrie et d’Irak. Le Père Khalil Jaar, prêtre du Patriarcat latin de Jordanie, en est fermement convaincu. Dans un entretien accordé à l’œuvre internationale de bienfaisance catholique « l’Aide à l’Église en Détresse » (AED), le Père Khalil Jaar, qui s’occupe depuis des années des réfugiés chrétiens au Proche-Orient, a déclaré jeudi : « À travers sa visite à Lesbos, Sa Sainteté le pape François a montré que pour lui, il s’agissait de s’occuper de chacun. Les gens dans la détresse ne lui sont pas indifférents, parce qu’ils ne sont pas indifférents à Dieu. Implicitement, le pape donc lancé un message pressant aux pays arabes qui, jusqu’à présent, n’ont accueilli aucun ou très peu de réfugiés. » Selon ce prêtre, l’exemple du pape a montré qu’une solution de la crise des réfugiés est possible, à condition que tout le monde coopère. « Pourquoi l’Europe devrait-elle être seule à porter le poids des réfugiés ? Si nous unissions nos forces, ce serait plus simple pour tous. Et ce serait la façon la meilleure et la plus rapide d’aider les personnes en détresse. »

Signe d’amour et d‘humilité

Père Khalil Jaar en une bénévole à Lesbos

Père Khalil Jaar en une bénévole
à Lesbos

Samedi dernier, le pape François avait effectué une brève visite sur l’île grecque pour y rencontrer des réfugiés et leur témoigner sa solidarité. Sur invitation du gouvernement grec et d’institutions ecclésiastiques, le Père Khalil Jaar avait également participé à la visite. « À Lesbos, j’ai pu m’entretenir avec des réfugiés syriens après leur rencontre avec le pape. C’était tous des musulmans. Ils m’ont dit que l’exemple plein d’amour donné par le pape avait changé leur opinion sur les chrétiens. La plupart d’entre eux étaient surpris par autant d’amour et d’humilité. Ils m’ont dit qu’ils ne s’y étaient pas du tout attendus. » affirme le Père Khalil Jaar.

Musulmans ou chrétiens

Il a rejeté la critique exprimée concernant le geste du pape de ne prendre dans son avion que les réfugiés musulmans et non chrétiens lors de son vol retour, pour leur accorder le refuge en Italie. « Le Saint-Père voulait aussi emmener des réfugiés chrétiens de Syrie et d’Irak. Malheureusement, leurs papiers n’étaient pas encore prêts, mais ils suivront très certainement un peu plus tard. Et en fin de compte, ce qui importe, c’est que ce n’est pas la confession qui prime lorsque quelqu’un est en détresse. Qu’il s’agisse de musulmans ou de chrétiens, ce sont tous des êtres humains, que Dieu aime et qui ont besoin de notre aide. »“

Le père Khalil Jaar a exprimé sa reconnaissance pour l’encouragement dispensé par le pape François : « J’ai eu l’occasion de parler très brièvement au Saint-Père. Il m’a alors dit que je devais poursuivre dans mon travail en faveur des personnes en détresse. L’exemple du pape m’a inspiré et encouragé. Je remercie ‘l’Aide à l’Église en Détresse’ qui me permet d’aider les pauvres gens en fuite. »

L’Aide à l’Église en Détresse soutient le travail du Père Khalil à Marka, en Jordanie. L’œuvre s’y occupe des logements et du ravitaillement des chrétiens irakiens qui ont fui les troupes de Daech, ainsi que des chrétiens de Syrie. Au total, plus de 600 familles bénéficient de cette aide. En Syrie, en Irak, au Liban et en Jordanie, l’AED soutient de nombreux projets de partenaires ecclésiastiques pour les réfugiés chrétiens.

Ensemble, avec vous, nous aidons ceux qui sont dans le besoin. Grâce à vous, l’Aide à l’Église en Détresse apporte un soutien aux fidèles partout où ils sont persécutés, opprimés ou en détresse, à travers des informations, des prières et des actions.

Vous pouvez nous soutenir par :

  • un don pour un projet pastoral au numéro de compte :
    • Belgique : IBAN : BE25 1960 0933 4182 et BIC : CREGBEBB (Aide à l’Église en Détresse a.s.b.l. – sans attestation fiscale). En vertu de la loi Belge, les projets pastoraux ne sont pas admissibles à l’octroi d’une attestation fiscale.
    • Luxembourg : IBAN : LU66 1111 0261 9404 0000 et BIC : CCPLLULL

  • un don pour un projet social au numéro de compte IBAN : BE72 1960 1357 6116 et BIC : CREGBEBB (Aide et Espoir a.s.b.l. – avec attestation fiscale à partir de € 40,00). Ceux qui, au cours de l’année, ont fait un don de € 40,00 ou plus pour un projet social, reçoivent automatiquement une attestation fiscale l’année qui suit.

Merci pour votre soutien !

Commentaires :

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pontical Foundation