La lutte contre le virus ‘Ebola’ en Afrique de l’Ouest : « Il est encore trop tôt pour clamer alléluia !

FacebookTwitterGoogle+
150304 priester

Père Peter Konteh se bat en première ligne contre le virus Ebola à Sierra Leone

Malgré le nombre nettement réduit de nouveaux cas de contamination d’Ebola, Peter Konteh, directeur d’une Organisation de bienfaisance dans l’archidiocèse de Freetown, en Sierra Leone, met en garde contre une levée trop précoce de l’alerte. « Il est encore trop tôt pour clamer alléluia. À cause d’Ebola, les soins médicaux ont été fortement améliorés. Mais nous craignons que l’on nous oublie à nouveau une fois que les caméras auront été débranchées », souligne le pasteur lors d’une visite auprès de l’œuvre internationale de bienfaisance catholique « L’Aide à l’Église en Détresse ». Selon lui, la crise n’a pas encore été surmontée, ni en Sierra Leone, ni d’ailleurs dans ses États voisins, la Guinée et le Libéria. Certes, les établissements scolaires rouvriraient le 31 mars, « mais cela va durer encore très longtemps avant que tout se normalise. La vie économique ainsi que l’agriculture sont fortement altérées. La Sierra Leone continue donc d’avoir besoin d’aide, même si nous en avons déjà reçu beaucoup. »

150304 ebola_nb_vrouw

La collaboration étroite entre les différents groupes religieux de la Sierra Leone est exemplaire depuis des mois. « Cette unité constitue l’un des points forts de notre pays. Environ 60 % des Sierra – Léonais sont musulmans, 30 % sont chrétiens. 10 % de la population sont adeptes des religions traditionnelles africaines. Bien que les catholiques soient minoritaires, l’Église jouit d’une excellente réputation parce que de nombreux Sierra – Léonais ont fréquenté des écoles catholiques », assure Peter Konteh.

Les musulmans autant que les chrétiens auraient contribués de manière décisive à la lutte contre le virus de l’Ebola. Il poursuit : « Lorsque le virus de l’Ebola est apparu, personne n’a pensé aux ministres spirituels. Mais le gouvernement s’est alors rendu compte que les musulmans et les chrétiens représentaient ensemble plus de 80 % de la population. 150304 ebola_hulppakkettenLorsqu’un être humain décède, les ministres spirituels sont importants, pas seulement en rapport avec la cérémonie des funérailles. Ils exercent une énorme influence, ils parlent avec les proches et les consolent. Et si quelqu’un est malade, on les appelle pour prier. Voilà les aspects essentiels de notre mission. »

« L’Aide à l’Église en Détresse » soutient différentes initiatives de diocèses catholiques dans la lutte contre le virus de l’Ebola en Guinée, au Libéria et en Sierra Leone. Au cours des derniers mois, plus de 160 000 euros ont été dépensés à cet effet.

Ensemble, avec vous, nous aidons ceux qui sont dans le besoin. Grâce à vous, nous pouvons apporter un soutien matériel et spirituel aux plus pauvres, à ceux qui souffrent ou sont persécutés à cause de leur foi..

Ce projet est un exemple de notre travail. Votre don bénéficiera à ce projet ou à un projet similaire, et permettra le travail pastoral de l’AED.
◦ Vous pouvez aider pour un don pastoral via Aide à l’Église en Détresse IBAN: BE25 1960 0933 4182 BIC: CREGBEBB (sans attestation fiscale)
◦Vous pouvez aider par un don en ligne pour un projet pastoralFR doneer_button.gif
◦Vous pouvez aider pour un don socio-caritatif via Aide et Espoir IBAN: BE72 1960 1357 6116 BIC: CREGBEBB (avec attestation fiscale pour tout don supérieur ou égal à 40€)

Ensemble, avec vous, nous aidons ceux qui sont dans le besoin. Grâce à vous, l’Aide à l’Église en Détresse apporte un soutien aux fidèles partout où ils sont persécutés, opprimés ou en détresse, à travers des informations, des prières et des actions.

Vous pouvez nous soutenir par :

  • un don pour un projet pastoral au numéro de compte :
    • Belgique : IBAN : BE25 1960 0933 4182 et BIC : CREGBEBB (Aide à l’Église en Détresse a.s.b.l. – sans attestation fiscale). En vertu de la loi Belge, les projets pastoraux ne sont pas admissibles à l’octroi d’une attestation fiscale.
    • Luxembourg : IBAN : LU66 1111 0261 9404 0000 et BIC : CCPLLULL

  • un don pour un projet social au numéro de compte IBAN : BE72 1960 1357 6116 et BIC : CREGBEBB (Aide et Espoir a.s.b.l. – avec attestation fiscale à partir de € 40,00). Ceux qui, au cours de l’année, ont fait un don de € 40,00 ou plus pour un projet social, reçoivent automatiquement une attestation fiscale l’année qui suit.

Merci pour votre soutien !

Commentaires :

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pontical Foundation