Irak: «Réveillez-vous. Vous devez être vraiment éveillé », dit le prêtre irakien.

FacebookTwitterGoogle+

« Le 6 août : un jour de deuil, mais aussi le jour où Dieu nous a sauvés ! »

«Réveillez-vous. Vous devez être vraiment éveillé », a déclaré Père Douglas Bazi dans un rapportage de la BBC, qui, il ya quelques jours a été transmis par la télévision flamande VRT, Terzake. Il se référait ainsi à la situation des chrétiens en Irak. « Aidez-nous et sauvez – nous. Ceci est notre dernière chance. Croyez-moi! « 

Il y a un an, des dizaines de milliers de chrétiens ont été obligés de fuir la progression de l’État islamique – Souvenirs de témoins

Par Oliver Maksan

Le souvenir du 6 août 2014

P. Douglas Bazi au camp de réfugiés  de Mar Elias.

P. Douglas Bazi au
camp de réfugiés
de Mar Elias.

Le Père Douglas Bazi a aussi été choqué par l’ampleur de la crise. Ce prêtre chaldéen est responsable du camp de réfugiés Mar Elia à Arbil. Il se souvient vivement du 6 août 2014. « J’étais alors aux États-Unis. En apprenant ces nouvelles, je suis immédiatement rentré. Mais comme l’aéroport d’Arbil était fermé, je suis d’abord resté bloqué à Ankara. Je ne suis arrivé à Arbil que le 7 août. » Là, l’ecclésiastique originaire de Bagdad a vu la détresse. « J’ai d’abord été tout simplement terrassé par ces dizaines de milliers de gens qui arrivaient ici absolument démunis. Ils étaient complètement perdus. Leurs visages reflétaient la colère, la confusion et l’égarement. Ils me semblaient être des corps avec des âmes mortes. Certains d’entre eux ne voulaient même pas manger. Ils disaient : À quoi bon ? Pour vivre ? Pourquoi ? » Voyant cela, je me suis dit : C’est la fin. Extérieurement, j’ai essayé de faire preuve de force. Mais intérieurement, j’étais totalement abattu. Que pouvions-nous faire maintenant ? Je savais que 60 000 chrétiens vivaient rien qu’à Qaraqosh. Comment pouvions-nous faire pour aider tant de gens ? » Mais très rapidement, le Père Bazi a décidé de se concentrer entièrement à l’organisation des premiers secours.

Entre-temps, la vie au centre Mar Elia est parfaitement organisée. Personne ne dort plus à même le sol. Des caravanes offrent un logement plus décent à 130 familles. Il y a aussi de nombreuses familles qui ont trouvé de vrais appartements et déménagé. « J’essaie d’occuper les gens, et surtout les jeunes gens.

Nous proposons des cours de langue. Les enfants apprennent aussi à jouer d’instruments de musique ou à se servir d’un ordinateur. Mais ils me demandent : Que va-t-il arriver maintenant ? C’est ce qui me fait peur.

Des cours d'informatique pour les enfants chrétiens.

Des cours d’informatique pour les enfants chrétiens.

Peut-être que bientôt, je ne le saurais même plus moi-même. Et que ferons-nous alors ? », se demande-t-il. « De jour en jour, l’espoir des gens de pouvoir retourner chez eux décroît de plus en plus. Mais je suis surpris de voir à quel point ils restent calmes malgré tout. » Le Père Douglas Bazi commémorera le 6 août 2014 en célébrant une messe. « Le 6 août est un jour de deuil, mais c’est aussi le jour où Dieu nous a sauvé. En fin de compte, nous sommes toujours en vie. Nous allons célébrer une messe. Nous ne pourrons jamais oublier ce qui est arrivé. Mais nous demanderons à Dieu de pardonner aux coupables et de changer leur façon de penser. » Le prêtre invite instamment les bienfaiteurs de l’AED à se joindre aux prières. « Nous sentons la force de vos prières. C’est seulement pour cela que nous pouvons progresser. En tant que membre de l’unique corps du Christ, il est de notre devoir de nous assister les uns les autres. En Mésopotamie, l’Église est exposée au Mal. Je vous en supplie, priez afin que mon peuple puisse rester fort face au diable ! »

Journée internationale de prière

150804 irak_biddenL’œuvre internationale de bienfaisance catholique « L’Aide à l’Église en Détresse » soutient de multiple manière les réfugiés chrétiens en Irak. Directement après le 6 août 2014, une délégation s’est rendue en Irak pour se faire sur place une idée de la situation. Depuis, environ 7 millions d’euros ont été alloués pour loger et approvisionner les gens ainsi que pour mettre en place plusieurs établissements scolaires fréquentés par des milliers d’enfants réfugiés. Pour le 6 août 2015, l’œuvre lance un appel à la prière pour les chrétiens en détresse d’Irak. #PrayForIraq #WeAreChristians #6thAugust

 

Ensemble, avec vous, nous aidons ceux qui sont dans le besoin. Grâce à vous, l’Aide à l’Église en Détresse apporte un soutien aux fidèles partout où ils sont persécutés, opprimés ou en détresse, à travers des informations, des prières et des actions.

Vous pouvez nous soutenir par :

  • un don pour un projet pastoral au numéro de compte :
    • Belgique : IBAN : BE25 1960 0933 4182 et BIC : CREGBEBB (Aide à l’Église en Détresse a.s.b.l. – sans attestation fiscale). En vertu de la loi Belge, les projets pastoraux ne sont pas admissibles à l’octroi d’une attestation fiscale.
    • Luxembourg : IBAN : LU66 1111 0261 9404 0000 et BIC : CCPLLULL

  • un don pour un projet social au numéro de compte IBAN : BE72 1960 1357 6116 et BIC : CREGBEBB (Aide et Espoir a.s.b.l. – avec attestation fiscale à partir de € 40,00). Ceux qui, au cours de l’année, ont fait un don de € 40,00 ou plus pour un projet social, reçoivent automatiquement une attestation fiscale l’année qui suit.

Merci pour votre soutien !

Commentaires :

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pontical Foundation