Égypte: l’évêque catholique salue l’élection d’abdel fattah al sissi comme président

FacebookTwitterGoogle+
Jerusalem/Königstein – « Sissi est la bonne personne au bon moment. Sa victoire nous offre, à nous chrétiens, la sécurité et des perspectives d’avenir. Nous allons au-devant de temps meilleurs ». C’est par ces mots que Mgr. Adel Zaky, vicaire apostolique d’Alexandrie et chef des chrétiens catholiques romains d’Égypte a salué l’élection d’Abdel Fattah al Sissi. L’ancien commandant en chef de l’armée égyptienne a été élu nouveau Président de l’Égypte, jeudi dernier, avec plus de 93 pourcents des voix. Avant l’élection, Sissi avait démissionné de toutes ses fonctions militaires.
« Son élection est source de grands espoirs pour tous les égyptiens, tant musulmans que chrétiens », a déclaré Mgr. Zaky à l’Œuvre internationale catholique de bienfaisance « Aide à l’Église en Détresse ». Le franciscain a également souligné que Al Sissi n’avait manifesté aucun signe de fanatisme religieux dans ses déclarations publiques, et ne faisait pas de distinction entre chrétiens et musulmans : « C’est un homme pieux, mais il considère la religion comme une affaire privée. Pour lui, c’est la patrie qui vient en première place. Cela s’est vu lorsqu’il a préservé l’Égypte de la guerre civile qui menaçait, l’année dernière. » En juillet 2013, le Général Al Sissi se trouvait à la tête de l’armée qui a destitué le Président Mohammed Morsi, membre de la société des frères musulmans, après à peine une année au pouvoir.
Mgr. Zaky rejette les critiques que l’Occident oppose à cette manière de faire.« Si le Général Al Sissi n’avait pas été à la tête de l’armée, nous aurions eu une guerre civile. Nous aurions fait face à la même situation qu’en Irak. Le peuple n’avait aucun moyen de lutter contre les frères musulmans. L’armée n’est intervenue que quand le peuple l’a appelée. L’armée n’est pas entrée en action d’elle-même. » Mais l’Occident ne comprends pas ça. Pour l’évêque : « Oui, Morsi a été élu. Mais les gens ont vu que sous son pouvoir, le pays menaçait ruine. Le peuple lui a donc retiré sa confiance pour éviter le pire. »
Du point de vue chrétien, il est maintenant crucial que le nouveau Président mette en œuvre la Constitution révisée après la chute de Morsi et adoptée par référendum. « Il s’agit d’un texte soigneusement élaboré. S’il est appliqué, il satisfera toutes les parties de la société égyptienne : les femmes, les travailleurs, les chrétiens ou les musulmans » estime Mgr. Zaky. Il a ajouté :« l’Égypte a maintenant besoin d’une main forte. Cela fait trois ans que le pays s’enfonce dans le chaos. Il faut que quelqu’un applique à nouveau les lois, et à cet égard, ne fasse aucune différence entre les citoyens. »
Oliver Maksan

Ensemble, avec vous, nous aidons ceux qui sont dans le besoin. Grâce à vous, l’Aide à l’Église en Détresse apporte un soutien aux fidèles partout où ils sont persécutés, opprimés ou en détresse, à travers des informations, des prières et des actions.

Vous pouvez nous soutenir par :

  • un don pour un projet pastoral au numéro de compte :
    • Belgique : IBAN : BE25 1960 0933 4182 et BIC : CREGBEBB (Aide à l’Église en Détresse a.s.b.l. – sans attestation fiscale). En vertu de la loi Belge, les projets pastoraux ne sont pas admissibles à l’octroi d’une attestation fiscale.
    • Luxembourg : IBAN : LU66 1111 0261 9404 0000 et BIC : CCPLLULL

  • un don pour un projet social au numéro de compte IBAN : BE72 1960 1357 6116 et BIC : CREGBEBB (Aide et Espoir a.s.b.l. – avec attestation fiscale à partir de € 40,00). Ceux qui, au cours de l’année, ont fait un don de € 40,00 ou plus pour un projet social, reçoivent automatiquement une attestation fiscale l’année qui suit.

Merci pour votre soutien !

Commentaires :

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pontical Foundation