Égypte : « La glace est rompue »

FacebookTwitterGoogle+

La rencontre entre le Pape et le Grand Imam est très favorablement accueillie en Égypte

Par Oliver Maksan

Rafic Greiche , porte-parole de l’Église catholique

Rafic Greiche , porte-parole
de l’Église catholique

Königstein, 31.05.2016. Après la rencontre entre Sa Sainteté le Pape François et le professeur Ahmed al-Tayeb, Grand Imam de l’université sunnite Al-Azhar, qui s’est déroulée la semaine dernière au Vatican, l’espoir d’un rapprochement entre les chrétiens et les musulmans est grand en Égypte. « C’était la première fois que le Grand Imam de l’université Al-Azhar a rendu visite au Pape. Visiblement, la rencontre a été très cordiale, comme on pouvait le voir au langage du corps et à la familiarité entre les deux hommes. Nous croyons que cela a permis de rompre la glace des relations entre le Vatican et l’université Al-Azhar », a déclaré le Père Rafik Greiche, responsable du département des médias de l’Église catholique en Égypte, dans un entretien accordé mercredi à l’œuvre internationale de bienfaisance catholique  L’Aide à l’Église en détresse  (ACN).

Reprise du dialogue

Les chrétiens de l'Eglise copte orthodoxe prient le «Notre Père»

Les chrétiens de l’Eglise copte orthodoxe
prient le «Notre Père»

« La reprise du dialogue officiel, suspendu en 2011 par l’Université Al-Azhar, n’a certes pas encore été déclarée explicitement, mais ce n’est qu’une simple formalité. Je suis fermement convaincu que le dialogue sera repris. » La plus importante institution islamique d’Égypte, qui jouit d’une très grande réputation dans l’ensemble du monde sunnite, avait interrompu unilatéralement le dialogue avec le Saint-Siège en 2011. La raison invoquée de cette interruption était la demande publique de Sa Sainteté le pape émérite Benoît XVI de mieux protéger la liberté de religion en Égypte. L’université Al-Azhar avait considéré cet appel comme une ingérence inadmissible dans les affaires intérieures de l’Égypte. L’ancien Pape s’était exprimé suite à l’attentat sanglant commis contre une église copte le jour de l’An 2011 à Alexandrie, qui avait coûté la vie à beaucoup de personnes et fait un grand nombre de blessés.

Le Père Greiche a mis l’accent sur l’accueil positif suscité par cette entrevue dans les médias égyptiens. « Autant à la télévision que dans les journaux, la rencontre était le thème principal. En général, elle a fait l’objet de commentaires très positifs. » Selon le père Greiche, cet entretien revêt en outre une dimension non seulement interreligieuse, mais aussi œcuménique. « Sa Sainteté le pape Tawadros, primat de l’Église copte orthodoxe, avait plusieurs fois encouragé le Grand Imam à engager le dialogue avec l’Église catholique. Si une telle rencontre et une reprise du dialogue peuvent avoir lieu, cela ne concerne évidemment pas seulement les rapports entre les musulmans et les catholiques, mais tous les chrétiens. »

Le Père Greiche a souligné que sous la direction du Grand Imam Ahmed al-Tayeb, l’Université Al-Azhar s’efforçait d’entreprendre une réforme des manuels d’enseignement et scolaires dans les établissements scolaires et universitaires subordonnés à son autorité. « Ils s’efforcent de trouver un nouveau langage en ce qui nous concerne. Mais il y a encore beaucoup à faire à ce niveau. C’est un processus qui durera des années. Ce qui est toutefois plus décisif que de modifier le contenu de livres, c’est que les mentalités dans la tête des imams changent », affirme le Père Greiche.

Situation des chrétiens s’est améliorée

Situation des chrétiens en Égypte s’est améliorée

Situation des chrétiens en Égypte
s’est améliorée

Il souligne que, depuis la destitution en juillet 2013 de l’ancien président Mohamed Morsi, membre des Frères musulmans, la situation des chrétiens s’est beaucoup améliorée en Égypte. « La situation actuelle n’est pas comparable à celle qui régnait durant le gouvernement des Frères musulmans. Aujourd’hui, les relations entre les chefs religieux et les autorités sont excellentes. Bien entendu, il reste encore de très nombreux problèmes. Mais j’ai l’impression que concernant notre situation, il existe une prise de conscience croissante parmi les musulmans », explique le prêtre grec catholique. « Ce qui est le plus urgent pour nous, c’est bien entendu la question de la construction d’églises qui, jusqu’à présent, est soumise à des restrictions sévères. Maintenant, cinq églises ont fait parvenir un projet de loi à l’assemblée législative. Le président Abdel Fattah al-Sissi nous avait demandé un projet. Nous espérons que celui-ci sera délibéré et adopté durant la période de session de l’Assemblée législative jusqu’en octobre. Après tout, nous avons plus de députés chrétiens que jamais au Parlement, et beaucoup de musulmans sont à nos côtés. Certes, les députés salafistes s’y opposeront. Mais ils ne sont pas trop nombreux. Je suis donc optimiste. »

L’Aide en de l’Église en Détresse (ACN) soutient l’Église catholique d’Égypte depuis de longues années, en finançant de nombreux projets pastoraux ainsi que la construction d’églises.

 

Ensemble, avec vous, nous aidons ceux qui sont dans le besoin. Grâce à vous, l’Aide à l’Église en Détresse apporte un soutien aux fidèles partout où ils sont persécutés, opprimés ou en détresse, à travers des informations, des prières et des actions.

Vous pouvez nous soutenir par :

  • un don pour un projet pastoral au numéro de compte :
    • Belgique : IBAN : BE25 1960 0933 4182 et BIC : CREGBEBB (Aide à l’Église en Détresse a.s.b.l. – sans attestation fiscale). En vertu de la loi Belge, les projets pastoraux ne sont pas admissibles à l’octroi d’une attestation fiscale.
    • Luxembourg : IBAN : LU66 1111 0261 9404 0000 et BIC : CCPLLULL

  • un don pour un projet social au numéro de compte IBAN : BE72 1960 1357 6116 et BIC : CREGBEBB (Aide et Espoir a.s.b.l. – avec attestation fiscale à partir de € 40,00). Ceux qui, au cours de l’année, ont fait un don de € 40,00 ou plus pour un projet social, reçoivent automatiquement une attestation fiscale l’année qui suit.

Merci pour votre soutien !

Commentaires :

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pontical Foundation