« AUJOURD’HUI, JE SUIS ÉVÊQUE. MAIS SI J’AI PU ÉTUDIER, C’EST GRÂCE AUX BIENFAITEURS DE L’AIDE À L’ÉGLISE EN DÉTRESSE »

FacebookTwitterGoogle+

Par Marta Petrosillo

Mgr. Bernadito Auza

Mgr. Bernadito Auza

Une petite aide et un investissement dans l’avenir de l’Église universelle. Ce sont les bourses d’études que l’Aide à l’Église en Détresse offre à des prêtres et religieuses du monde entier, venus en Europe pour parfaire leur formation. Cette contribution que l’AED offre déjà depuis des décennies est en effet précieuse non seulement pour les centaines de boursiers qui en bénéficient chaque année, mais aussi pour les Églises de leurs pays et de leurs terres de mission. Et il n’est pas rare que les boursiers deviennent évêques ou représentants du Saint-Siège. C’est par exemple le cas de Mgr. Bernardito Auza, qui est aujourd’hui Observateur permanent du Saint-Siège à l’ONU à New York, et qui avait obtenu son doctorat en théologie sacrée à l’Université pontificale Saint Thomas d’Aquin, à la fin des années 1980, grâce à une bourse de l’AED. « Je ne remercierai jamais assez l’AED pour cet important soutien qui m’a permis de recevoir une excellente formation et de mieux servir l’Église », nous a écrit le prélat philippin.

Mgr. Zbignevs Stankevics

Mgr. Zbignevs Stankevics

Dans le passé, Mgr. Zbignevs Stankevics, archevêque de Riga en Lettonie, a lui aussi bénéficié d’une bourse d’études de l’AED. Né en 1955 à Lejasciems, petit village de Pologne, il a effectué son doctorat en théologie de 2002 à 2008 à l’Université pontificale du Latran. « Les compétences acquises grâce à l’Aide à l’Église en Détresse m’ont permis de former à mon tour de nombreux élèves pendant les années au cours desquelles j’ai été enseignant au grand séminaire de

Mgr. Vincent Harolimana

Mgr. Vincent Harolimana

Riga. Et aujourd’hui, je veux offrir la même possibilité aux prêtres et religieux de mon diocèse. Sans professeurs bien préparés, nous ne pouvons pas espérer avoir de bons prêtres, prêts à affronter les défis d’aujourd’hui », a déclaré Mgr. Stankevics.

Mgr. Vincent Harolimana a lui aussi été un boursier de l’Aide à l’Église en Détresse, et il est aujourd’hui évêque de Ruhengeri, au Rwanda. « Juste après avoir obtenu mon doctorat en théologie morale à l’Université grégorienne, je suis devenu recteur du petit séminaire de Nyundo. La bourse d’études reçue de l’AED a enrichi l’Église universelle. Beaucoup de mes séminaristes étudiants sont devenus prêtres. Dieu soit loué pour tout ce que j’ai réussi à accomplir par mon humble ministère ! Je remercie les bienfaiteurs de l’AED qui continuent à me soutenir dans mon service épiscopal. Ces jours-ci, l’un de mes prêtres a justement obtenu son doctorat à l’Université de Louvain, en Belgique, grâce à l’AED », a écrit Mgr. Harolimana dans une lettre.
Grâce à votre aide 11 075 séminaristes ont pu être soutenus en 2015 dans le monde.

Ensemble, avec vous, nous aidons ceux qui sont dans le besoin. Grâce à vous, l’Aide à l’Église en Détresse apporte un soutien aux fidèles partout où ils sont persécutés, opprimés ou en détresse, à travers des informations, des prières et des actions.

Vous pouvez nous soutenir par :

  • un don pour un projet pastoral au numéro de compte :
    • Belgique : IBAN : BE25 1960 0933 4182 et BIC : CREGBEBB (Aide à l’Église en Détresse a.s.b.l. – sans attestation fiscale). En vertu de la loi Belge, les projets pastoraux ne sont pas admissibles à l’octroi d’une attestation fiscale.
    • Luxembourg : IBAN : LU66 1111 0261 9404 0000 et BIC : CCPLLULL

  • un don pour un projet social au numéro de compte IBAN : BE72 1960 1357 6116 et BIC : CREGBEBB (Aide et Espoir a.s.b.l. – avec attestation fiscale à partir de € 40,00). Ceux qui, au cours de l’année, ont fait un don de € 40,00 ou plus pour un projet social, reçoivent automatiquement une attestation fiscale l’année qui suit.

Merci pour votre soutien !

Commentaires :

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pontical Foundation